Carnet de bord de Octobre 2020 Partager sur Facebook
  • Photos
  • highway to Aude
    le canal du midi ...
    ...├á Tr├Ębes
  • Mardi 6 Octobre 2020
  •  

    Le troquet n'ouvre qu'à 5h et demi, en temps normal c'est bien trop tôt pour moi mais ce matin non. A 5h je mets en route. Punaise ça roule déjà à Lyon, Ils ne dorment pas ces gens ?

    A 7h et demi je suis à Donzère, je vais déjeuner et laver mon petit corps chétif. Sur les coups de 9h et demi je suis à Vauvert. Tiens je reconnais un parking, il y a quelques temps on avait fait une assistance petit camion ici. Pas d'assistance prévue ce matin... Après ce parking, une fourche, je prends à gauche et fin de l'histoire, je suis bloqué. Je vais voir à pied... Purée pourtant j'avais regardé sur Maps, Mappy, Earth, ça me semblait bon. Je recule et je vois une patrouille de municipaux. Je les arrête, oui j'arrête les flics, c'est le monde à l'envers. Ils me disent que par là je n'y arriverai pas. Oui merci j'avais compris. Ils me disent de les suivre, sauf qu'au deuxième carrefour je les perds. Je suis dans une épingle, encore coincé. Nouveau coup de bol, deux municipaux mais en vélo électrique passent par là. Ils bloquent la circulation, je peux reculer dans la rue où je ne pouvais pas tourner. Les autres reviennent, quatre flics pour moi tout seul. Je recule sur 200m et je suis presque arrivé, c'est large je peux me garer. Je remercie mes nouveaux amis et ils s'en vont. Garé à 200m du client je monte avec les margelles pour voir. Sauf que je ne vois rien, les numéros des maisons passent du 250 au 300 alors que moi j'ai le 272. Gnin ? Je demande à la dame du 250, elle ne voit pas... Bien sûr j'ai le numéro de téléphone du client, mais au camion, je redescends. Le client m'explique qu'il est bien au 272 mais en deuxième rideau, faut faire le tour par une impasse. Les services techniques sont débiles à Vauvert ? On donne les coordonnées métriques d'une maison depuis le début de la rue mais peu importe si la rue est droite ou en virages !!!

    Putain j'avais pris de l'avance, je finis il est midi moins 20, j'y crois pas ! Tout à l'heure un des flic à vélo m'a bien expliqué pour repartir, je fais des zigzags mais ça passe tranquille.

    Je me prends un bout de pain à Aimargues et je casse la croûte par là, retour au calme un quart d'heure.

    Début d'après-midi je suis à Roujan au-dessus de Pézenas. Le temps de déballer Philippe le pelliste arrive, ça faisait une éternité que je ne l'avais pas vu. Je pose les trucs comme ça l'arrange, on se fait l'escalier à la main par dessus le grillage, il est content, tout va bien, ciao !

    Dernière livraison du jour à Puichéric dans le vignoble, sur ma feuille c'est bien écrit : passer par La Redorte. Mouais ben sur Maps voilà un coin qui ne m'inspire pas du tout, mais alors pas du tout. Dans La Redorte je prends à gauche dans une ruelle, au bout un petit pont sans parapet, là tu sers les fesses, les pneus de la semi frôle le bord, putain si c'est pas là ! Le gps me dit encore 2km, petit chemin goudronné, une ou deux voitures qui se serrent dans le talus, un virage à l'équerre, des arbres, putain si c'est pas là ! Je finis par arriver au domaine. C'est un viticulteur mais pas un vigneron, il vend son raisin à la coopérative. Très peu de camions viennent chez lui en fait. Pour repartir pas le choix, plus loin il y a un petit pont paraît-il, ça tourne pas en camion, faut reprendre la même route. Le chemin fait un T un peu plus loin, j'arrive à me retourner assez facilement. Je m'inquiétais un peu pour le pont sans rebords mais bof ça va.

    La Minervoise est interdite depuis ici mais j'ai franchi l'interdiction, je ne vais quand même pas retourner à Lézignan, je passe par Trèbes et basta !

    Je finis à Castelnaudary, j'ai quand même 8h55 de volant pour 591km, ça suffit largement.