Carnet de bord de Octobre 2020 Partager sur Facebook
  • Photos
  • route interdite, why ?
  • Jeudi 22 Octobre 2020
  •  

    Ici c'est pas l'Espagne profonde, les prix sont proches des tarifs français. Après on est remboursés largement donc il n'y a rien à redire. Décollage à 7h20, j'ai le temps, il suffit de rouler pour occuper la journée. Petite pause au gas-oil avant l'Etxegarate, je complète le plein au taquet.

    Le jour se lève seulement, les photos de montagnes ne sont pas terribles, j'ai démarré trop tôt voilà tout. Traversée du Pais Vasco en douceur, ici la milice n'est pas souple du tout, rien que le nom, Ertzainza ne donne pas envie.

    Au péage de Biriatou ce sont les cow-boys français qui surveillent, ça fait beaucoup de flics je trouve.

    J'ai 4h et quelques de volant à l'aire de Bordeaux Cestas, ça va faire juste pour contourner Bordeaux, je coupe là et basta. Le long bout entre St André de Cubzac et Angoulême où c'est interdit de doubler passe correctement, pas de chieur, 90 bornes derrière un pénible c'est long. Je fais ma deuxième coupure avant Guéret, et c'est seulement là que je pense aux travaux sur la RCEA. Je crois même que la sortie Montmarault est fermée sur l'autoroute dans mon sens. A Deux-Chaises ils doivent pleurer, ils ne doivent plus voir un camion. Pour moi c'est hors de question d'aller tourner au diable, je fais à l'ancienne, Montluçon Montmarault par l'ancienne route puis je descends à St Pourçain. Je pense ne pas avoir perdu beaucoup de temps, certes c'est un peu interdit mais c'est un cas de force majeure. En plus faut pas trop que je traîne, aux Mines ils ont trouvé un pneu qui ne leur plaisait pas, pour moi il était bon mais bref... Alex l'a changé samedi matin et c'est tout. Je me suis cadré avec Pauline, j'ai rendez-vous pour la contre-visite demain matin à 8h. Plus j'avance, plus je me dis que ça va être fin.

    Fin de cession au petit resto entre St Pourçain et Varennes sur Allier avec 9h58 de volant et 802 km, ça a bien marché mon affaire.