Carnet de bord de Novembre 2020 Partager sur Facebook
  • Photos
  • Canet 34, ├ža passe
  • Mardi 17 Novembre 2020
  •  

    Grand café, grande douche et zou ! A 8h et demi je suis à Sumène, enfin à Pont d'Hérault plus exactement, la différence est énorme, c'est pas la même route. Déjà Nîmes - Le Vigan c'est pas Vitry le François- St Dizier. Le chemin des clients démarre juste au niveau du pont, impossible de manœuvrer là, je vais me retourner à 3 ou 4 km plus haut. Une fois garé j'appelle la cliente : « alors vous voyez la vierge, vous prenez le chemin, vous montez, passez sous un petit pont, montez encore jusqu'à la maison jaune. » C'est bien ça. Le petit pont est étroit, on ne passe pas la main entre les tôles et les pierres du pont, pareil avec l'escalier au deuxième tour. J'aurai passé une heure et demi sur place, café compris faut avouer, tellement l'accès est compliqué. Grosse compensation ces gens sont hyper gentils. Ils ont un jeune chien, j'ai oublié de demander la marque, mais un molosse tout blanc, fougueux, plein de vie, peu discipliné, voire désobéissant, ils l'ont appelé Baloo... comprenne qui pourra.

    Je suis dans le bon sens pour redescendre vers Nîmes. Cette fois je vais à Aubais près de Sommières. Je reste garé sur la route de Congénies. Le client vient me rejoindre à pied, il tient à ce que j'approche, on va jeter un œil mais j'ai regardé sur maps je sais que c'est mort. Je lui demande si je me gare où vous me dites, je repars comment après ? Je fais demi-tour où ? Il comprend enfin le problème. Après c'est assez facile, je fais le tour de la maison par un champ derrière, en deux voyages c'est déchargé.

    Je fais le tour de Montpellier entre 13 et 14h, ça roule fastoche. Je mange et un bout je me pointe à Canet. Je déteste ce bled, déjà faut arriver par Clermont l'Hérault parce que le pont sur l'Hérault justement est fermé aux PL pour travaux depuis une éternité. Donc à l'entrée de Canet je prends à gauche, sur un chemin, au bout à l'épingle à droite puis de suite à gauche et tu tombes au groupe scolaire un peu plus loin. A chaque fois je fais comme ça, je sais que ça passe, ici faut pas trop faire le malin. Et depuis les écoles tu es proche des lotissements. Mes clients du jour sont dans le vieux village à 3 ou 400m, ça va. Ce qui ne va pas ce sont les travaux sur le réseau d'eau, il y a des trous devant chaque maison et devant chez mon client c'est pas un trou, c'est un gouffre. Le client a appelé hier pour reporter la livraison, c'était trop tard. Je n'ai aucune envie de ramener cette piscine, en plus j'ai déjà mon retour. Pas le choix, je dépote tout le bordel, le client me donne un très léger coup de main. Au deuxième tour je pousse l'escalier dans la grange sans tomber dans le trou si possible, je me fais bien chier avec la palette de margelles, le client me file une palette assez longue qui traîne là, je pousse avec, la porte ferme, contrat rempli.

    Je pensais descendre couper à Santa Perpetua mais rien ne presse finalement, mon rechargement est confirmé pour demain. On est mardi est la semaine est bouclée. Petit arrêt à Carrouf' à Narbonne pour acheter des dosettes de café, c'est toujours les filles qui me rincent à l'agence, faut pas déconner. J'échoue à Fitou. A table je tombe sur un gars bien sympa de chez Portmann, il me dit qu'on se connaît, on a fait un stage de récupération de points à Sochaux il y a quelques années, quelle mémoire !!!