Carnet de bord de Septembre 2020 Partager sur Facebook
  • Photos
  • c'est peut être encore l'europe qui fournit le courant
    Sudbury
    et l'adblue vient d'EU aussi?
    The Bristol Show
    Idiot!
  • Mardi 8 Septembre 2020
  •  

    Bon parking ici, sanitaire dispo H24, et éclairé comme en plein jour. Je démarre à 5h45 après la douche et le petit dej. 

    Ce matin je vais d’abord me perdre un peu au dessus, à Sudbury. C’est pas que c’est loin, à 80 bornes au dessus, mais il faut bien plus d’1h30 via Chelmsford et Braintree, et ce dernier bout est bien sinueux; Je connais, j’y viens recharger des fois. Mais Sudbury est bien jolie comme ville, alors ça fait digérer la moyenne pourrie. Et le client vide assez vite le lot des fameuses palettes que j’ai attendu à des points d’heures vendredi. 

    Retour sur Londres pour la suite, via Braintree toujours puis M11. C’est d'ailleurs au niveau du motorway que je fais un stop adblue au service de Stansted, faut finir par en remettre un jour. Ici c’est certes cher, mais ça marche.

    Mon 4 éme client est tout prêt de Waltham Abbey et de son truckstop dernière fois où j’ai pris une rafale de coups de cutter dans la bâche en plus d’une visite de la semi en règle, c’était en début d’année. 

    Client pas trop marrant, je vide quelques palettes de St Bonnet de Mure.

    Pour la suite, je vais enfin un peu me dégourdir les pattes, puisque le prochain est à    

     kms à l’ouest, vers Gloucester. pause 30 repas en route à Beaconsfield, et je sors à Oxford pour finir par la A40.

    Le 5 éme client est logisticien encore et se trouve à Bourton on Water. 

    Y a pas foule, mais l'accueil est bref, puisque je n’ai pas de booking (rendez vous). Je bippe Julie qui demande aussi sec à St Bonnet de Mure une référence.   ça ne tarde pas à arriver mais la réponse de mon ami anglais est toujours aussi brève puisqu'il me répond, ok, tomorrow 9am.  Ah oui demain carrément....Et le mec te dis ça avec un aplomb tel un politicien populiste pro brexit très sûr de lui... Il n’est quand même que 14h là. Je ne m’énerve pas, c’est une qualité qui vient avec l‘âge, je le constate de jour en jour. Je transmet la bonne nouvelle à Julie. Là elle ne rigole pas et va repasser une couche à St Bonnet.. Ma foi ici il ne me déloge pas, j’attends discrètement. ça ne dure pas 15 minutes que le type du bureau revient cette fois vers moi pour me dire que je peux me mettre en place et qu’on me videra dans 45 minutes. Ouf. C’est mieux que rien, même si je peux sans doute m’asseoir sur le dernier client à Bristol et sa palette pour aujourd’hui. Palette dont je constate d’ailleurs qu’un colis est vautré, certainement une conséquence du contrôle hier à Coquelles. Je pique un bout de leur bande adhésive “Border Force” d’une palette d’ici et puis on verra.

    Je repars d’ici à 15h45, Bristol est à 90 bornes au sud, avec encore un peu de réseau secondaire. On va dire vers 17h15 là bas. Aller je tente, même si c’est un peu en ville. Je ne me gourre pas trop sur le pronostic initial, mais me plante de rue et me retrouve sur une voie qui mène sous un pont à 13’ 30”, soit environ 3m80 je dirais. Les automobilistes en face me confirment par des gestes. Je stoppe à un croisement, un de types en bagnole vient à ma rencontre pour m’aider à ma manoeuvre car pas mal de monde derrière, mais la police est dans le lot. Du coup je peux faire demi tour avec juste la place qui faut mais dans la sérénité. Méga ouf encore. Et les gens en bagnoles sont aucunement offusqués, même souriants. Y a pas 2h je haïssais ce peuple et là ils m’impressionne pour leur fair play légendaire.

    Je descends donc plus loin pour arriver autrement à ma rue. Rue bien peu large, avec voitures garées de chaque côté, y a peu de marge, et surtout pour rentrer dans l’enceinte du petit logisticien. Mais encore ouvert vu qu’un porteur en sort. Bon il a fallut que son conducteur daigne  bien vouloir reculer dans la cour pour que je puisse rentrer, ça n’avait pas l’air de lui plaire, mais sinon quoi, on se croisait pas. Un hard brexiteur sans doute. Bon l’essentiel le client est encore là. ça vide sa palette de matos de montagne de 80 kgs à l’os et à 2. Pas de réserve. Il est 17h20, une bonne chose de faite, j’aurais vraiment été dég de devoir repartir me garer je sais pas où pour revenir demain matin. Le client me confirme que je dois repartir par où je suis venu. 

    ça m’arrange aussi d’avoir pu vider ce soir pour la suite de Lucas, car c’est à plus de 250 kms au sud, vers le fond des Cornouailles, un coin que je ne connais pas du tout.

    Faut déjà ressortir de Bristol, idem que je ne connaissais pas non plus, ce fût animé pour une 1ére fois. ça bouchonne un peu, je remonte au nord via M32 et M4 pour rechoper le M5 south west. Je peux rouler une petite heure si je veux valider une 11.Je trouve mon bonheur à un truckstop au parking très vaste puisque à moitié situé sur un centre commercial à Bridgwater. Enfin ici on est déjà en périphérie de l’angleterre saturée, ça se sent tout de suite.