LETTRE OUVERTE D'UN CANIDE

par Chouchen

 

Marignane le 10 février 2014

Monsieur Le Président Directeur Générale des Transports Grimonprez

Objet : Lettre ouverte d'un Canidé

Monsieur le Président, Je m'adresse à vous par cette présente afin de vous faire part de la profonde colère que j'ai ressentie cette semaine en arrivant sur un de vos sites.

En effet, je suis coursier urgentiste en VL basé sur Marseille. J'ai eu pour mission de transporter de la marchandise de Marseille à Lesquin 5 rue du Calvaire chez un de vos clients qui loue un de vos entrepôts.

Or, à mon arrivée le jeudi 07 février 2014 vers 5h30 du matin l'agent de sécurité m'a notifié l'interdiction formelle de dormir dans l'enceinte de votre parking.

J'ai eu beau lui expliquer la nature des colis dans le véhicule, tout comme la distance parcourue dans la nuit. Il resta sourd à mes demandes en me renvoyant sur les consignes reçus par votre direction. Je lui ai donc demandé comment faire ? Sa réponse fût sans appel possible « Dans la rue ». Je lui demandais ensuite au moins la possibilité de pouvoir accéder à des toilettes. Pour simple réponse j'entendis le mot « caniveau ».

Ayant un minimum de conscience professionnelle et au vu de mon chargement, vous serez certainement surpris d'apprendre que je me suis abstenu de dormir afin de surveiller le véhicule et la marchandise que m'avait confiée mon employeur. Sauf qu'une fois livré j'ai dû dormir et mettre en danger l'exploitation de mon entreprise au vu des rechargements prévus. Inutile de vous dire que la concurrence n'en attends pas autant.

Alors au vu de ce profond manque de respect de votre entreprise concernant les conducteurs extérieurs. Je tiens à vous stipuler qu' être considéré comme un chien est tout sauf agréable.

Toutefois sachez que je me suis comporté comme un vrai canidé car en levant la patte bien haut j'ai pu atteindre la roue d'un véhicule derrière la haie qui était garé sur le parking de direction de votre entreprise. Je souhaite de tout mon cur que cette marque d'affection canine soit particulièrement appréciée par le propriétaire du véhicule concerné. Mais après réflexion je me suis dit que au vu du traitement que vous réservez à vos propres conducteurs j'ai eu beaucoup de chance. L'accueil qui m'a été réservé aurait pu être bien pire.

Dans mon parcours professionnel, j'ai eu la chance de travailler dans un grand groupe de messagerie. Un jour son PDG a, devant moi, expliqué à plusieurs cadres de l'entreprise que jamais ils ne devaient oublier que le salaire de chaque salarié dit sédentaire était fait par les conducteurs comme par les manutentionnaires. Au vu des directives que vous donnez à vos sous-traitants sur la sécurité, vous semblez ne pas avoir la même philosophie.

Or, en cette période où le pavillon français est attaqué de toutes parts, en tant que PDG vous avez une responsabilité sociale importante pour vos salariés comme pour les salariés extérieurs qui viennent sur vos différents sites. Mais je suis sûr que cela ne vous émeut même pas.

Je sais pertinemment que ma lettre sera classée verticalement mais pour info elle sera publiée sur deux sites internet de chauffeurs routiers pour que tous sachent à l'avance comment cela se passe chez vous. Ces sites sont Route164.com et Fierdetreroutier.com. Je suis sûr que mes confrères seront très heureux désormais de venir dans vos entreprises après cette lecture.

Dans l'attente d'une éventuelle réponse de votre part. Veuillez, Monsieur le Président recevoir mes sincères salutations.

Christophe Cauët

Laisser un commentaire

 

http://www.fierdetreroutier.com -

al