La Rondelle de Hans-Ruedi

par Nico

Hans

 

Je me suis décidé à écrire ce billet par un jour ou mon esprit, d'habitude assez calme, ne fit qu'un tour grâce à un «  paisible automobiliste ».

Mon coup de gueule va contre tous ce que des «  haut ingénieur responsable » font construire au mépris le plus total des personnes ayant comme gagne pain LA ROUTE.

On va appeler ce haut responsable Hans-Ruedi, il est Suisse et travaille dans la Berne Fédéral.

Il est chef ingénieur des ponts et chaussées et s'occupe aussi des infrastructures privées pour les grosses industries.

Aujourd'hui, Hans-Ruedi a été embêté par un feu rouge, a cause de ça il a perdu 2minutes précieuses pour son quotidien de labeur au bureau.

Alors il réfléchit, comment supprimer ce feu ????

2 jours plus tard, faut le temps, c'est un fonctionnaire, il eut l'idée de construire un rond-point.

Alors commença l'étude de ce rond point. On envoya un espion chez notre voisin francophone, la France, spécialiste en la matière.

L'espion revint avec plein de photos, (peu du rond point en lui-même, mais que de filles) c'était un rond point à 3 voies.

Notre espion raconta comment ça se passait.

Il eut tellement peur, a cause des voiture et surtout de ces gros camions polluant qui le serraient a droite et à gauche, qu'il fût décidé de jamais en faire un à 3 voies. Donc inutile aussi de faire des 2 voies, on en fera 1, ça fera sans doute moins cher.

Alors commença la construction, il a fallu 2 ans pour décider qui construisait cette rondelle.

Après l'attribution des travaux, première des choses, dévier le trafic par la rue d'à côté.

Seulement, la rue adjacente a un magnifique pont, bien décoré, très belle peinture mais un seul problème, il est a 3.90m de hauteur.

C'est un pont CFF, donc c'est dans les normes.

Mais un autre soucis, tous ces ensembles de rue convergent vers le même point, une grosse zone industrielle, donc qui dit zone industrielle, dit camions.

On ne le dira jamais assez, « SI VOUS L'AVEZ, C'EST GRÂCE AU CAMION DEVANT VOUS » Pour toutes ces marchandises qu'il faut aller livrer ou chercher, car pour survivre faut vendre.

Alors commença le cirque, des gros semi remorques, d'une hauteur de 4m, rasait les maisons, avec les toits qui viennent bien en pente, histoire de faire un peu de travail au couturier de bâches ou carrossiers de frigo.

Hans-Ruedi eu quand même l'idée de faire un test, car un de ces adjoint lui avait dit, que c'est pas toujours exact ce qu'il mettent sur les ponts.

Le plus gros camion de la voirie, avec toute l'équipe au grand complet vint tester le pont pour voir si ça passe avec un camion.

Le camion poubelle, d'une hauteur de 3m50 et une largeur de 2.30 passa sans aucun souci dans le lieu stratégique des CFF.

Car faut savoir que c'est une ruse des cheminots de faire un pont à cette hauteur, car la ligne va dans la zone industrielle, alors si plus personne ne mets dans le wagon, il auront plus de boulot, et ça c'est grave.

Mais d'un côté, 2 jours pour un wagon pour faire 50 km, alors que le camion est déjà à l'étranger en train de décharger, ça laisse songeur.

Après cette essai concluant, on détourna la circulation un Lundi matin vers 7h, à l'heure ou tout le monde va au boulot.

Vers le milieu de la journée, les premiers camions étrangers arrivèrent, à la fin de la journée, ils avaient toujours pas bougé car même en roulant sur les jantes et la suspension en bas, rien à y faire.

C'est là, qu'entra en scène les spécialistes des CFF, on va faire du ferroutage, mettre les camions sur le train.

Alors commença la manúuvre, 1 journée pour faire les 6km, de la gare au poste de déchargement de la zone.

Pendant ce temps là, notre fringant ingénieur, surveillait les opérations. Après 10 jours de travaux intensifs, les feux ont été enlevé.

Les ouvriers commencèrent par tracer le pourtour du rond point, c'est là que des personnes bien averties ont remarqué que c'était très étroit mais vraiment pas du tout fait pour du trafic lourd.

6 mois plus tard, notre bon Hans-Ruedi coupa le ruban inaugural, avec tout ce que ça en découle, chacun veut dire son petit mot, tout ça pour un bête rond point avec un élément métallique au milieu.

Le lundi quand le premier camion passa, fût un semi remorque frigorifique, quand il tenta de passer, la semi fut toute griffée à cause de la structure métallique et les pneus tout bouffés par la bordure de 50cm du trottoir.

Le pauvre chauffeur, fût obligé de faire 2 manúuvres pour pouvoir passer dans la rondelle.

Notre ami Hans-Ruedi, quant à lui, reçu une promotion pour son idée » géniale ». Il monta en grade, alors accrochez vous, car la suite ne sera pas une promenade de santé, car avec Hans-Ruedi, ça déménage dans le paysage.

Bien entendu, tout ça n'est que fiction, mais au train ou vont les choses, ça va en arriver a ce stade. Tout ceci a été créé pour démontrer que les idées et mesures prises ne sont vraiment pas satisfaisantes, voir même complètement inutiles.

NICO, le routier Suisse fatigué des têtes pensantes

 

http://www.fierdetreroutier.com - reproduction interdite