J'AI LES NERFS...

par Phil26


Autant le dire tout net, j'ai les nerfs. Vous allez dire, c'est tout le temps que j'ai les nerfs, alors, si vous n'avez pas envie de lire mes pleuricheries, fermez immédiatement ce texte, et replongez-vous dans la dernière expo tuning du site.

Oui, parfaitement, j'ai les nerfs, la cause ? Cette multiplication d'interdictions faites aux PL, soit carrement de rouler, de doubler, de transiter, bref, d'exercer notre travail de première utilité économique. Le dernière interdiction en date, disons celle qui fait deborder mon vase déjà passablement bien rempli, est l'interdiction faite aux PL de doubler sur 10km sur l'A7 dans les deux sens, au niveau de col du grand buf.

Pour ceux d'entre vous qui ne connaissent pas le coin, nous sommes sur une belle autoroute, large, à 3 voies, bien entretenue avec un col culminant à 300m d'altitude, soit une toute petite crotte de bique face au Mont Blanc. Déjà, à titre experimental pendant la période estivale, il a fallu faire avec, depuis 3 ans. Alors, on attendait patiemment la fin des migrations, pour pouvoir reprendre notre terrain de jeu. Or, en cette rentrée 2009, le provisoire est devenu définitif, il fallait s'y attendre.

Peu d'echo dans la presse professionnelle, à part quelques vagues articles fustigeant ceux qui transgressent l'interdit, photos à l'appui, mais ce magazine, n'en n'est plus à ça près. Aucune réaction négative du côté des patrons, quant aux syndicats de chauffeurs, ça n'est pas là, non plus, leur priorité. Avec tout cela, donc, le préfet de la Drôme, qui, au vu de son CV en connait un rayon dans notre métier, a décidé avec l'appui d'une commission d'enquète de professionnels du transport (rires) de passer cette interdiction provisoire, de manière permanente, 24/24 7j/7. Donc, si, sur le coup des 2h du matin, vous tombez derrière un escargot poussif, vous restez derrière, quoi qu'il arrive. Je vais demander un G290, au moins, je ne me casserai plus la tête. Alors qu'on nous bassine les oreilles avec la taxe carbone, la prefecture envoie l'helico pour surveiller ces dangereux routiers, plus un escadron de quelques motos Chips pour courir après ces méchants travailleurs inconscients. Moi, j'ai encore du mal à m'asseoir, je vous le dis franchement !

Et c'est donc au nom de quoi cette interdiction ?

Au nom, bien sûr, de la protection de la planète, mais bien entendu.... de la sécurité etc... Au nom de la sécurité, tout se justifie! Ahhhh enfin, on pense à notre sécurité. Oui, il a été établi qu'il y aura moins d'accidents, en empechant les camions de doubler. Soit. Sur l'A46, aussi, c'est limité à 70, aussi pour qu'il y ait moins d'accidents. J'ai envie de dire, que si on limitait la vitesse, à 50, 30, voire 10km/h, il y aurait aussi moins d'accidents. Donc, je me dis que si les camions tuent, polluent, gènent, alors, au nom de la santé, du bien-être public, il faut les éradiquer, les supprimer du paysage, qu'on en finisse une bonne fois pour toutes ! Qu'on reprenne une economie de troc locale, qu'on s'habille avec des peaux de bêtes, et qu'on puisse s'allonger auprès de sa belle dans une grotte près d'un feu de bois.

Durant mes congés, j'en ai profité pour lire des forums de discussion, et chercher les sujets anti-PL. Je ne vous donnerai pas ici les adresses, sous peine de declancher une guerre civile, Routiers-Automobilistes ; autant vous dire, j'ai pris 10 ans en 2 ou 3 jours de lecture. Mais là, ou c'est drôle, c'est que les hommes politiques, qui ne sont pas que des abrutis, ça se saurait, sont du même avis que l'automobiliste lambda : il faut developper le ferroutage, il faut redonner de l'oxygène a notre planète, planter des haies de platane à la place des autoroutes, se laisser pousser les cheveux, et flaner sur les chemins avec une guitare en chantant : « c'est une maison bleue » En voilà, une belle idée qu'elle est bonne, mais bon sang, pourquoi qu'on y a pas pensé avant???

Dans la vie, je vais vous devoiler un secret, je suis très interessé par la chose ferrovière, je suis abonné a deux revues très interessantes, une dont l'actionnaire principal est la SNCF, l'autre qui est plus independante, ça permet de se faire une idée. Et, il faut bien constater que les décisons politiques, et celles de la SNCF, vont a l'opposé d'une mise sur rail du fret. Il ne faut plus croire au petit papa Noel, ni a la poupée qui tousse, ni a la mouche qui pète, chaque mois, des lignes sont abandonnées, fermeture des embranchements particuliers.

Et toujours garder en tête que la SNCF est l'un des plus gros transporteur routier français. La plupart du temps, quand un gros contrat est decroché par la SNCF, il s'agit d'envois massif de materiaux, style ballast pour la construction des lignes TGV, ce qui en definitive revient a du transport privé, mais ça compte dans le tonnage transporté par le fer. La priorité de la SNCF, c'est surtout les voyageurs avec le developpement des TER dont le nombre s'accroit chaque année, privant les trains de marchandises de nouveaux horaires. Ce qui est drôle, c'est que cette même population d'anti-camions, qui reclame du ferroutage, devient un farouche opposant au ferroutage dès lors qu'un projet de construction de ligne passe près de chez soi. Le ferroutage, oui, mais chez le voisin en somme. Donc, toi ami automobiliste, si tu me lis, t'en a pas fini avec les camions !

Le 3 octobre aura lieu dans le 71, un referedum : « Pour ou contre le transit des PL sur la N73 entre Chalons sur Saone et Dôle » Organisé de main de maitre par Mr Arnaud Montebourg, qui a besoin lui aussi de voix aux prochaines elections, si vous êtes maire, pour gagner une election, je vous donne un tuyau, interdisez les camions dans votre commune, vous deviendrez un héros! On connait donc le resultat à l'avance, c'est bien entendu le NON au transit qui va l'emporter. On pourrait aussi, lancer d'autre referendums débiles : "Pour ou contre les impots" ; "Pour ou contre la 10e semaine de congés payés". Voilà, donc que de nos jours, les riverains achètent des maisons à bas prix au bord d'une nationale, et quelques temps après revendiquent la tranquillité, ben, mec, fallait y penser avant! C'est comme acheter une maison le long des pistes à Orly, c'est pas cher, mais c'est bruyant.

A force d'interdire les itinéraires "alternatifs" tout le monde passe au même endroit, du coup, il y a saturation des axes. Revenons dans la bonne ville de Lyon que Mr Perben aime plus que tout, on est passé de 3 itinéraires possibles pour rejoindre la capitale, à un seul par la sinistre A46 sur 2 voies. Il n'y a qu'en France qu'on voit ça!

Là encore, ou le bas blesse, c'est que beaucoup de chauffeurs bravent certaines interdictions par conscience professionelle, pour respecter un horaire, ou juste être dans les clous vis à vis des heures de travail, mais au delà du risque de PV, que se passe t il en cas de drame de la route? J'ai une pensée particulière pour mes collègues qui pratiquent le Cavaillon-Rungis, ligne nobl s'il en est, qui doivent déjà faire face à un harcelement policier pratiquement permanent sur Montelimar, jouer à pile ou face à Lyon, et enfin, se faire pourrir à Rungis, le tout bien entendu, en respectant heures et vitesse, bref, de quoi demotiver le meilleur d'entre tous. Comment, rouler ZEN dans de telles conditions de harcelement permanent? Alors, à l'heure ou les ergonomes envahissent les grosses entreprises, à l'heure ou on lutte contre les maladies professionnelles, le chauffeur moderne, lui, peut crever de stress, on s'en tape comme de l'an 40!

Bien entendu, personne ne moufte, oulah!! Pour quoi faire? ça sert à rien! Bien sûr que ça sert! Car qui ne dit mot, consent, et personnelement, je ne consens pas!

Laissez un commentaire

 

http://www.fierdetreroutier.com - reproduction interdite

al