DU RIFIFI AU COLIBRI

par Phil26, Speedgriffon et Chouchen

 

Sur l'axe Dijon-Nancy, il existe une halte bien connue depuis des années pour tous ceux qui pratiquent l'A31 : Le Colibri. Ce restaurant situé à deux pas de la sortie Bulgnéville fait le bonheur des estomacs français, mais aussi de nombreux Belges, Hollandais, Allemands, Luxembourgeois. Le parking y est grand, les habitués s'y arretent depuis des lustres.

Le Colibri a changé de propriétaire il y a environ un an. Afin de mieux servir les clients, 4 personnes ont été embauchées, ce qui porte à 10 le nombre d'employés. Tout irait bien dans le meilleur des mondes si le parking n'avait pas été fermé par le maire de la commune. Le motif de la fermeture du parking est l'implantation d'une nouvelle société à la place.

Ce parking est la propriété de la commune, mais l'ancien propriétaire avait réalisé, à ses frais, des travaux afin d'améliorer l'accès des PL. Il a finalement été vendu par la commune pour un euro symbolique à la future société, au motif qu'elle va créer de l'emploi, sauf que, il s'agit simplement d'une délocalisation d'une quinzaine de kilomètres, et pas d'emploi nouveau en vue.

Chaque soir, les routiers affamés, se garent comme ils le peuvent dans le but légitime de se nourrir, et dans l'obligation aussi de prendre leur repos quotidien. Chaque soir, le maire appelle la gendarmerie du coin afin de faire déguerpir ses sales routiers, vecteurs d'insécurité et d'insalubrité. Parfois, il se déplace même à bord de sa magnifique 508, arborant le joli macaron tricolore, tel un justicier, prenant des photos des camions plus ou moins bien stationnés faute de parking. Les pandores en ont parfois un peu ras le beret de distribuer des PV à 35€ et faire dégager des gars dont la vie n'est pas forcement dorée tous les jours. Mais les ordres viennent parfois de "plus haut" que le maire, c'est dire à quel point il est acharné ce petit maire du fin fond des Vosges. Pour s'acharner à ce point, on peut se demander ce qui le pousse: L'argent? Le pouvoir? La haine des routiers? Voire tout cela à la fois???

En attendant, tout ce rififi ne fait pas les affaires de l'hotel restaurant, qui enregistre jusqu'à 40% de couverts en moins, et qui va devoir un jour ou l'autre licencier... C'est encore une fois le pot de terre contre le pot de fer, on en finira donc jamais avec ces abuts du pouvoir, issus de petits chefaillons aigris comme celui-ci?

Phil26

++++

Témoignage de Speedgriffon :

..........



Par ce billet, je tiens a vous faire part de ce qui m'est arrivè le mercredi 06/04/2011 et qui est encore une preuve de la mode anti-camion que l'on subit tout au long de l'annèe.Ce soir là, étant à la fin de ma journèe, je décide de m'arreter au restaurant "Le Colibri" à Bulgnèville 88, route de Neufchateau et là, premiere surprise: le grand parking est fermè pour travaux! Alors j'ai du trouver une place dans la Z.A. Une fois garé, la soirèe devint plus rock car tout à coup je vois un homme qui me prend en photo ainsi que les autres et qui filme avec un smartphone donc je décide d'aller le voir pour lui demander de quel droit il fait ça et pourquoi?
La réponse vient très vite, il me dit qu'il est le maire de la commune, qu'il est officier de police judiciaire, de ce fait, il est chez lui et fait ce qu'il veut. Il me dit qu'il va faire venir les gendarmes pour nous verbaliser et nous faire partir car nous sommes sur des stationnements interdits. Je lui fais remarquer que je ne gène personne et que je n'ai plus d'heures, que je ne peux donc pas bouger, lui me répond que ce n'est pas son problème, que je n'ai qu'à savoir m'organiser autrement et qu'à savoir travailler et que la commune de Bulgnèville n'a pas à nous supporter. Vu le contexte de la discussion et le fait que cet personne ne veuille même pas me regarder, je préfère retourner à mon vèhicule en lui faisant remarquer que "C'est comme ça que la FRANCE avance".

En voyant ce monsieur repartir, quelle ne fut pas ma surprise de le voir faire demi tour en franchissant une ligne blanche et les zèbras!! Pour une personne qui justement nous fait le reproche d'etre dangereux et de faire régner l'insècuritè dans la zone, c'est franchement limite!
Vers 20H00, comme le maire me l'avait prédit, les gendarmes arrivent. Là, bonne surprise, ils sont sympatiques, parlent avec les chauffeurs et essayent de trouver des solutions pour le bien de tous. Malgré cela, quelques chauffeurs furent verbalisès et un chauffeur a éclaté un pneu en voulant se stationner comme il faut. Mon bilan de cette soirèe est de la colère envers ces personnes qui ce croient tout permis sous le pretexte d'être le maire ou l'èlu. Cette mode de l'ANTI-CAMION m'attriste, en 13 ans de route en inter et en national la situation, je ne peux que constater que la situation se dégrade chaque jour un peu plus. Aujourdhui, ce restaurant fait vivre plusieurs personnes et familles qui risquent de perdre leur travail si la situation perdure, ce qui n'inquiete pas le maire dans cette pèriode difficile pour l'emploi !
Pour ma part, je continuerais à me rendre dans ce restaurant car l'équipe est sympatique, on y mange bien et c'est propre, je leur souhaite beaucoup de courage pour l'avenir et à bientot j'espère.

MR Benoit F. 28190 Courville sur eure

++++

Courrier de Chouchen au maire de Bulgneville

 

Monsieur le Maire
Le cabinet du Maire
Mairie de Bulgnéville
105 rue de L'Hôtel de Ville
88140 Bulgnéville


Lettre ouverte à Monsieur le Maire


Objet : Modification des différents plans de la commune


Date : 24 avril 2011


Monsieur le Maire,


J'ai appris ces derniers jours votre farouche volonté d'interdire le stationnement des poids lourds sur votre commune.

Plus particulièrement, vous avez fermé l'accès d'un parking jouxtant le restaurant « Le Colibri », dans le seul but d'implanter une entreprise déjà existante à seulement 15 km de votre commune. Vous pensez créer ainsi de l'emploi. Au vu des perspectives du marché du travail actuel, je pense sans m'engager que la plupart des salariés de cette entreprise feront les 15 km quotidien sans problème. Mais, soit, c'est votre opinion et je me dois de la respecter.

Alors en me basant sur votre stratégie, je me suis permis de la pousser au maximum de mes connaissances et de ma maigre expérience.

En faisant voter à votre conseil municipal la fermeture de ce parking, avez-vous également pensé à toutes les autres conséquences ? Eh oui ! Car de nombreuses conséquences directes ou indirectes vont se poser pour votre commune avec des coûts plus ou moins importants pour votre budget. En cette période de restriction budgétaire sans parler du transfert des responsabilités Etat Collectivités Territorial, les coûts risquent d'être difficilement supportables pour vous.

Donc voici une liste non exhaustive des différents plans de la commune à revoir.

Tout d'abord votre plan des risques routiers, notamment aux abords des écoles de votre commune : en effet vous n'êtes pas sans ignorer que les conducteurs routiers doivent respecter des temps de conduite et de repos règlementaires. Or, votre commune se trouve sur un secteur où de nombreuses usines dans différents domaines sont de gros consommateurs de camions pour leurs approvisionnements et leurs expéditions. Si ces chauffeurs ne peuvent pas se reposer convenablement à quelques centaines de mètres de leurs clients, ils risquent d'arriver fatigués sur votre commune avec plusieurs heures de conduite notamment de nuit. Leur vigilance s'en verrait atteinte et malheureusement le risque n'est pas nul. Vos administrés pourraient à juste titre craindre le pire.

Ensuite, vous allez devoir réviser votre plan d'entraide social. La fermeture du parking du Colibri va entrainer inexorablement sa cessation d'activité et le licenciement de son personnel. Cela va donc impliquer une aide pour le personnel du colibri mais aussi de tous les salariés des différentes entreprises de votre commune. En effet à moyen voir long terme, ces industries vont perdre en productivité : les chauffeurs qui stationnaient et consommaient au Colibri ne pourront pas respecter les impératifs horaires de livraison à la première heure et donc vos entrepreneurs ne pourront tenir leur rang face à une concurrence des plus acharnée. Un tel surcoût risque de mettre en péril l'équilibre de votre budget.

Malgré votre volonté farouche d'interdire le stationnement dans la zone industrielle jouxtant le Colibri, même avec l'utilisation permanente des forces de l'ordre, vous allez être confronté à un autre problème de santé publique. En effet vous aurez toujours des conducteurs qui stationneront sur place. Dont une infime partie d'entre eux seront peu scrupuleux. Ces derniers n'hésiteront pas à joncher le sol de votre jolie commune de nombreux déchets et autres immondices. Ce qui va impliquer de votre part un renforcement des équipes techniques en hommes et en moyens pour venir à bout de cette saleté envahissante qui pourra entraîner des maladies et autres contaminations. Votre mandat de Maire implique votre responsabilité dans le domaine de la santé publique et la protection de la population.

C'est pourquoi, Monsieur le Maire, je vous demande de revoir votre position concernant le Colibri et son parking municipal. Je suis persuadé qu'il est tout à fait possible de trouver une solution satisfaisante pour tous dans les plus brefs délais. Une discussion posée sera certainement plus efficace que de faire intervenir les gendarmes dont les missions variées et nombreuses ne doivent pas manquer pour la sécurité de tous.


Veuillez, Monsieur le Maire, recevoir mes sincères salutations.


Christophe C.


Ps : Cette lettre sera publiée sur le site internet « Fier d'être routier.com »



Laisser un commentaire

 

http://www.fierdetreroutier.com - reproduction interdite

al