RENAULT MAGNUM 440 DXI

par Pierre-Marie

cliquez sur les images pour les agrandir

Après un peu plus de 4 mois, je vous présente enfin l'essai de mon nouveau camion.

Tout d'abord, je tiens à préciser que la marque au losange ne fait pas partie de mes favorites. En effet, après avoir été longtemps adepte et fan de Mercedes (avant l'Actros) puis ayant eu 2 XF DAF, je n'ai pas eu le choix de toucher un Magnum. Certes, ça aurait pu être pire en touchant un Premium et pas mal de chauffeurs aimeraient en avoir autant.

La raison pour laquelle ma société a changé de marque est simplement due à une différence de 50 000 € pour la reprise de 6 DAF XF 430 mais trêve de bla-bla et place à l'essai.

Un plancher plat qu'on ne présente plus !

Tout d'abord, la cabine est très spacieuse et dispose d'un plancher entièrement plat. De plus, j'ai la chance d'avoir une cabine équipée d'un « salon » qui n'est certes pas la meilleure trouvaille pour les doubles équipages mais se révèle très pratique pour un seul chauffeur. La dernière version du Magnum bénéficie d'un grand nombre de rangements par rapport aux générations précédentes. Pas moins de 3 tablettes et 4 placards (éclairés) sont situés sur la partie haute de la face avant dont un gros au milieu où l'on pourrait facilement y placer un four micro ondes. Ce dernier est également équipé d'une alimentation en 24 Volts. Pour ma part, j'ai préféré y placer mon caisson de basses !

La partie arrière de la cabine dispose d'un grand coffre qui, sur le haut de la cabine, prend toute la largeur de cette dernière juste au dessus de la couchette supérieure. La couchette doit être impérativement repliée pour que l'on puisse s'installer au poste de conduite. L'accès à la couchette se fait sans échelle. Il faut être un peu équilibriste pour y accéder. Cette couchette est beaucoup moins large et un peu moins confortable que sur le DAF. A la tête de la couchette, il y a les commandes du Webasto, de l'éclairage intérieur et du toit ouvrant.

 

Vue de la partie supérieure de la cabine avec ses divers coffres et rangements.

Le grand coffre situé au dessus de la couchette supérieure.

Sous la couchette supérieure et derrière le poste de conduite se situe la fameuse partie salon. Le coté gauche dispose de deux coffres de rangements. Ce salon est composé d'un fauteuil sur le coté droit (avec un gros rangement dessous) et d'une table coulissante et repliable sur la face arrière de la cabine. Je trouvais l'idée de ce salon un peu gadget mais après quelques temps d'utilisation, il s'avère très pratique. Pour ma part, passant une bonne partie de la semaine au Royaume Uni et mangeant bien souvent le soir dans ma cabine, je n'ai plus l'impression de faire du camping mais bel et bien d'être installé à une vraie table. Ce salon est également très pratique pour faire ses papiers en fin de journée : Un PC, les documents de transports et il reste encore de la place pour poser une boisson ! Un frigo est placé en partie basse de la cabine, derrière le siège chauffeur. Petit défaut : Il est très difficile d'accès lorsque l'on est en train de conduire et se trouve près de la sortie du Webasto.

Lorsque l'on ne désire pas utiliser ce salon, il suffit de ranger la table sur l'arrière de la cabine et de déplier le siège arrière qui devient couchette. Je ne peux pas vous parler du confort de cette dernière car je ne l'ai jamais essayé.

Le coffre supérieur.

Le Salon replié laisse place à une couchette.

 

.

La cabine en position "Salon".

La couchette supérieure dépliée.

La penderie.

 

Le poste de conduite du Magnum est à la fois bien et moins bien ! Je m'explique :

La position de conduite n'a pas été facile à trouver au début. J'ai la chance de ne pas être trop grand car je plains ceux qui sont de plus grande taille pour passer leurs jambes et de ce fait, de trouver une position agréable. Le siège chauffeur est néanmoins confortable, bien suspendu et chauffant (pour les frileux). Le volant est réglable en hauteur et en profondeur et dispose des commandes de régulateur et de l'autoradio.

Le tableau de bord est très complet et surtout clair et bien lisible. La forme ergonomique de la planche de bord est agréable et pratique en ce qui concerne les commandes qui y sont situées à part les commandes du ralentisseur (Woith) et des essuies glaces qui sont un peu trop loin. Par contre, la planche de bord n'est absolument pas faite pour y poser quelque chose. En effet, plongeant vers le pare brise, absolument pas plate, il est impossible d'y mettre quoi que ce soit ! Même pas une paire de lunettes ou un paquet de clopes donc, les adeptes du PC sur la planche de bord devront s'offrir ou se fabriquer une tablette.

Le poste de conduite.

 

Le tableau de bord style "Airbus A380" !

Le porte gobelet porte bien son nom car c'est à peu près la seule chose que l'on peut y mettre car un Mug n'y trouve pas sa place. Pour les fumeurs, il vaudra mieux jeter vos cendres par la vitre que dans le cendrier. Ce dernier est par contre amovible.

Coté commandes, quelques « gadgets » intéressants tel que l'aide au démarrage en côte, une commande pour faire un essai de traction, le verrouillage centralisé des portes ou encore un petit ordinateur de bord avec les infos essentielles. 

La vue depuis la cabine du Magnum est imprenable. Contrairement à l'idée que je me faisais, on dispose depuis le poste de conduite d'une vision panoramique avec beaucoup moins d'angles morts que dans mon ancien DAF mise à part du coté conducteur avec le montant du pare brise et des rétroviseurs qui bouche pas mal de visibilité et qui peut s'avérer surprenant dans les ronds points.

Une vue imprenable.

Attention dans les ronds points, gros angle mort !

La console centrale.

Le siège passager n'est pas suspendu mais est pivotant (très pratique) et dispose d'un coffre en dessous accessible des 2 cotés.

L'éclairage de la cabine est bien réussi. 4 plafonniers au plafond, 2 plafonniers orientables sous la console supérieure et 2 lecteurs de cartes (sur pied souple) à l'arrière des 2 sièges avant. Il y a également deux plafonniers rouges utile pour la conduite de nuit ou pour les ambiances « feutrées » (personnellement, je ne peux pas m'en passer).

Un autre point fort sur cette cabine : Les rideaux. Ce sont en fait des stores qui stoppent vraiment la lumière. Très pratique pour dormir ! Le store avant est électrique alors que les stores de vitres latérales sont manuels sur la finition Privilège (électriques sur la version Excellence). Il y a également 2 grands rideaux entre les sièges et la couchette mais que j'ai retiré car ils ne m'étaient d'aucune utilité.

L'insonorisation de la cabine n'est pas trop mauvaise, les plastique et garnitures intérieures sont d'assez bonne qualité.

Coté radio, Renault ne s'est pas foulé. L'autoradio est situé sur la console supérieure et dispose de l'affichage au tableau de bord, une commande au volant ainsi qu'une télécommande sans fil (pratique lorsque l'on est couché) en font ses 2 seuls bons points car au niveau du son, je me demande si ce n'est pas de meilleure qualité dans une Logan. Même après avoir changé les hauts parleurs, le son est vraiment décevant.

A coté de l'autoradio, un emplacement est prévu pour la CiBi avec une connexion toute prête (alimentation 12V et antenne).

 

Près de la commande de frein de parking, un petit réfrigérateur où il est possible de mettre 2 bouteilles, un allume cigare et une prise 12 V. Derrière le siège conducteur, il y a une sortie d'air pour brancher une soufflette mais attention, l'embout est spécial Renault.

En bas à gauche et au milieu, interrupteurs d'aide de démarrage en côte et d'essai de traction.

Commande de l'autoradio et en arrière plan le "levier" de vitesses

Commandes au volant : Radio, vitesses et essuies glace ainsi que l'ordinateur de bord.

Commandes au volant : Commodo de phares / clignotants et commande de retarder.

.

Le frigo situé derrière le siège conducteur.

A l'exterieur...

La finition de cabine étant une finition Privilège, je n'ai ni carénages ni trompes. Dommage, ça habille bien les cotés !

L'accès à la cabine, propre au Magnum est « spécial ». 3 marches et 2 barres surprennent un peu au début mais on s'y fait rapidement. Par contre, monter avec ses affaires comme son sac en début de semaine se révèle assez acrobatique ! Si les barres sont nettoyées assez régulièrement, on ne se salit pas les mains comme il est souvent dit par « radio chauffeur ».

Sur la face avant, l'éclairage est bon mais l'accès au pare brise est réservé aux personnes de très grandes taille ou aux équilibristes. L'antéviseur dont je ne me sers pas reste assez discret grâce à la casquette de la dernière version de ce Magnum. Je n'ai pas pu m'empêcher d'ajouter quelques Leds pour le look.

Sur les cotés, les rétroviseurs sont efficaces mais attention coté gauche comme je l'ai cité un peu plus haut. Les vitres extérieures se salissent assez facilement.

Coté rangements extérieur, gros carton jaune à Renault ! En effet, seul 2 petits coffres se situent sur le coté gauche. Un dans l'emmarchement où se situe le lot de bord (cric, outils de remorquage, barre de cabine, ) que j'ai du vider pour pouvoir y caser en tassant bien 10 sangles et une pelle US. La serrure de ce coffre prenant toutes les projections d'eau de la roue avant se trouvant vite grippée, il est déconseillé d'y laisser sa bombe de dégrippant à l'intérieur.

Un second coffre se situe sur le passage de roue mais il n'est pas d'une étanchéité parfaite.

L'arrière de la cabine se fait par les mêmes marches que pour accéder à l'intérieur. L'espace y est assez grand et bien plat. Le feu de travail est un peu faible à mon gout.

Coté réservoirs : 1100 litres de gasoil et environ 100 litres d'Ad-Blue.

La sellette étant assez basse, les gardes boues prennent des chocs.

Les feux de gabarits orange qui sont montés d'origine entre le réservoir de gasoil et l'aile arrière sont fixés trop vers l'extérieur et n'apprécient pas les déchargements latéraux (surtout quant on est équipé d'une semi à ridelles).

Les gabarits orange sont trop à l'extérieur et du coup, n'aiment pas les semi à ridelles (modif prévue de mon coté)

Coffre coté conducteur ouvert....

....et fermé.

Le coffre de rangement situé sous le siège passager accessible des 2 cotés.

Le coffre à batteries. Elles sont superposées. Pas pratique pour vérifier les niveaux.

.

Coffre extérieur situé dans l'emmarchement. En retirant le lot de bord, on peut y caser 10 sangles et une pelle US.

Vision de nuit du bloc phare.

Touche perso.

Big logo sur la calandre avant.

La rehausse du New Magnum.

Côté technique

N'étant pas au niveau d'André Godeloup, je ne vais pas m'éterniser afin de ne pas vous raconter de balivernes.

Ce Magnum est un 440 ch équipé d'un moteur Volvo de 13Litres de cylindrée et d'une boite automatique Optidriver+ (Volvo également) de 12 rapports avant et 3 rapports arrière. Certes un 440 n'est pas une bombe mais en reprenant le contrôle de la boite dans certaines cotes, on arrive à s'en sortir pas trop mal sans que cela ait un gros impact sur la consommation de gasoil (31 l/100).

Il est également équipé d'un ralentisseur sur échappement couplé à un ralentisseur hydraulique VOITH. Ce ralentisseur qui « joue » également avec la boite de vitesse est une merveille ce qui permet de ne quasiment pas toucher aux freins.

Ce Magnum est équipé de pneus Bridgestone (315/70R22.5) un peu bruyants.

Récapitulatifs

Points forts :

L'espace.

Le confort.

La boite de vitesse couplée au ralentisseur.

Tenue de route, (plus le tangage des précédents modèles).

Points faibles :

La largeur de la couchette.

La radio.

L'angle mort au niveau du montant de pare brise coté chauffeur.

Impossibilité de poser quoi que ce soit sur la planche de bord.