Carnet de bord de Juillet 2019 Partager sur Facebook
  • Photos
  • ma foi je veux bien
    Humber
    le client est dans le pré
    très bonne marque ces hayons JCB
    Stobart House
  • Mercredi 31 Juillet 2019
  •  

    Il me manquait presque cet industrial estate de Elland tellement on y dort bien. Non je déconne. Mais il n'en finit pas de monter dans mon estime vu que ma bâche est intacte ici aussi. Bon j'avais ouvert une porte arrière, faut pas provoquer non plus. 

    Après un petit dej des espèces de matelas de mie avec un beurre de cacahuètes sans sucre que j'avais acheté hier, je mets en route à 8h45 f, roule 5 minutes pour être aussitôt en place au client. Il vide rapidement sans tortiller. Ca tombe bien y a du pain sur la planche. 

    Je zappe donc la douche au service de Halifax et file à la 1ere ramasse qui est presque à York. Leeds passe tout bien, y a 60 miles, mais finalement je mets pas loin de 1h30 pour y arriver, c'était déjà bien compliqué sur le plan qu'en réalité il y a une déviation en plus, soit un rajout de 10 miles environ, et bien pourris. 

    C'est un champ d'éoliennes à proximité d'une ferme, j'appelle le contact que j'ai, pas de souci je peux m'engager. Une caisse à prendre, il est au courant, mais elle stockée sur un champ de mines. On avait une demande hayon sur ce truc et les ramasses à suivre, ça va être compliqué, dans mon fourbi déménagé, j'ai oublié les chaînes pour le transpalette. Heureusement des engins tournent ici, c'est le chantier, on me charge finalement cette caisse sans tortiller.

    J'ai maintenant ma dernière livraison à effectuer, une palette sur Doncaster, dans la brousse toujours, puisque c'est marrant le hasard, il s'agit du même client expéditeur en France que pour nos ramasses du jour. 

    Là c'est une centrale genre bio gas. Elle était inexistante sur Map, street view ou autres, c'était un champ. Heureusement depuis hier soir, une route s'est construite, et des bâtiments, ça vide bien, pareil, au manuscopique. 

    Direction la seconde ramasse, sur Birmingham, ça fait un bout. Tout est au vert niveau circulation. M18 M1 et A42. Je trouve un parking sur A42 pour casser une graine, il serait temps à 14h.

    A Birmingham, c'est Colleshill, au nord. Là c'est pas dans les champs, puisque c'est à une station d'épuration. Ça remue, les engins, mais personne ne m'attend à la station d'épuration. Un brave cariste appelle son chef et me suggère d'aller voir à côté, à la boutique pour laquelle on charge en France. Oui j' avais bien trouvé ça sur Map hier soir, mais ça collait pas. Bon c'est à 500m, ça ne mange pas de pain d'aller voir. Je préviens Jean No de mes tracas. Sans surprise ce n'est pas là non plus. Pendant ce temps perdu Jean Noël m'a dégoté un vrai contact et une sté à la station d'épuration. Ça va tout de suite mieux je trouve plus facilement. C'est une des boîtes qui bosse sur un coin du site. Là encore j'aurais presque plus m'abstenir de sortir le hayon, c'est pas du lourd, mais pour les monter gerbées, j'ai pas le choix .1h passée pour 4 Pal. 

    Et le hayon qui me fiche la trouille, je constate une flaque d'huile sous le groupe. Je ne décèle aucune conduite percée ou quoi et il a l'air de fonctionner normalement. Peut être un jet précoce tout simplement après une période sans usage diraient certain.. 

    Pourvu qu'il me tienne encore pour la dernière ramasse pas très loin, Telford. Enfin pas très loin , vu l'heure j'enquille le M6 toll et mets quand même pas loin d'1h30 pour y arriver. Surtout que ce n'est pas Telford même, mais une ferme bien paumée au nord. Mais c'est aussi bien qu'une station d'épuration, l'odeur est meilleure, faut juste rouler un peu dans la boue et surtout j'ai un contact. C'est mieux pour confirmer si je peux bien m'engager entre les niches à veaux pour rejoindre le chantier de l'autre côté. Comme ce matin, je ne sors pas le hayon, ils ont ce qu'il faut, parfait. 

    Il est 18h , je suis loin d'être complet, la suite est moins compliqué, un partiel m'attend côté français. Bon c'est rdv 11h à Arques, j'ai aucune idée si ça peut coller ou non. Surtout que c'est rouge de partout sur la carte. Y a 53 minutes de retard annoncées sur le M6 de Birmingham, alors y a pas trop à se poser la question, on va de nouveau sortir 12£ du porte monnaie pour le M6 toll. C'est juste chiant qu'il n'y ai pas de jonction directe avec le M54 qui arrive de Telford. Enfin une fois dessus, c'est le grand calme comme toujours ici, merci aux gens radins. 

    Je ne vais pas pousser bien loin ce soir, je pourrais, mais le toujours le stationnement en ligne de mire. Et surtout j'aimerais bien passer sous une douche. Aller, je sors voir à Rugby si y a encore de la place chez Stobart. Il est 20h15, je trouve sans problème. Finalement j'ai quand même 8h25 de volant. La douche va être bonne, mais la bière aussi.