Carnet de bord de Octobre 2020 Partager sur Facebook
  • Photos
  • St Barthélémy de Vals
    avec nos vieilleries
    de Sausheim à Jarcieu
    le gang des Schmitz bleues rehaussables
    le bain mensuel
  • Jeudi 15 Octobre 2020
  •  

    Semaine de matinalier, mais je fais déborder un peu la 11, on est jeudi, 2h15 c’est bien. Go sur A20 puis A89. Cet axe, ce n’est pas vraiment le M1, il n’y a pas foule à cette heure-ci. 

    Je garde l’autoroute pour faire le tour de Clermont, pas envie de faire baisser la moyenne. Mais je sors quand même à Brezet pour aller au gazole à Leclerc. Après avoir encore hésité à passer à travers via Brioude, le Puy et le Tracol, je garde finalement l’A89 vers Sainté. J’aurais bien voulu aller boire le café avec mon ami bétonneux de St Paulien, mais il comprendra que j’ai changé de donneur d’ordres  depuis plus de 2 ans, et qu’il est révolu le temps où je pouvais ripailler pendant 2h à l’auberge du Cocher. Du coup j’arrive à passer Sainté avant 7h et termine à l’aire du pays de Gier en 4h25. Bonne sieste au basto à fond, une bonne douche et petit dej au camion car un bus de papy vient de squatter les viennoiseries de la Croissanterie et ça n’en finit pas.

    Givors au vert, Chanas aussi, j’arrive à Bren chez Jacky et Christophe à 9h40. Un camion se met à quai, un petit jeune bien sympa, qui attend de mes palettes, du coup il s’enlève, et ce brave Christophe vide vite fait.

    Programme cool, je recharge pas loin de là, chez Super U à St Donat, 2 pal de boissons encore. ça ne traine pas, à quai, nickel. Je me pose sur le parking et file en magasin ni vu ni connu pour une autre ramasse, perso cette fois, une spécialité locale aux herbes, faut faire des réserves, ça commence à caillette un peu je trouve.

    Une seconde ramasse tombe dans l’entrefait, pas loin, à Marsaz, dans une boutique qui fait dans le luxe. Mais ne nous emballons pas, je ne charge pas des sacs à main, juste une grosse palette avec de la matière première pour la catalogne, ça file. On enchaîne en 3 avec du Romans, dans une boite qui fait dans l’emballage alimentaire et qui a surtout un accès à quai un peu pourri. Mais peu importe, ils chargent du temps de midi. Quelques pal pour la catalogne. Une 4 éme et dernière ramasse m’attend du côté de Portes les Valence. Je fais une pause repas en route au niveau de Alixan à la Total.

    Je charge en face Gondrand, chez un logisticien drômois, de la marchandise ardéchoise, pour la catalogne encore. En face, chez nos amis Gondrand, il y a mon ami Juju qui y charge, je traverse et vais papoter avec 5 10 minutes, peut être la dernière fois que je vois le Panzer. Il est 14h30, je peux remonter tout ça à quai pour terminer la journée. Je croise Greg à Chanas, mais c’est plus compliqué de serrer la louche sur un rond point que dans un verger. Je suis bien content d’arriver à Jarcieu puisque je me pose à quai à côté de mon ex et désormais nouveau collègue, Christophe du 73. Il a mis le temps mais il a fini par nous rejoindre. Il est là depuis la rentrée, c’est la première fois qu’on se revoit, c’est cool. Il prend ma palette de cuir, et s’en va encore en catalogne avec 4 livraisons. Il a retrouvé la motivation aussi ça fait plaisir. Je charge un lot pour le secteur, passe au lavage, y avait besoin, et me pose à 17h15 pile, impeccable journée. Je retrouve Jean No qui me concocte un petit programme tranquille jusqu'à mardi, faut reprendre doucettement.