Carnet de bord de Novembre 2020 Partager sur Facebook
  • Photos
  • Comines
  • Jeudi 5 Novembre 2020
  •  

    Café douche, je mets en route un peu avant 8h. Je fais le tour de Douai, tout le monde n'est pas confiné, ça roule assez fort.

    Je tombe sur un indécis, on met tout dans le garage, puis non, la structure dehors, puis non tout dedans, puis finalement moitié moitié. L'escalier et les tôles dehors mais les margelles dans le garage. Je lui ai dit que ça ne servait à rien, les margelles ne craignent pas le gel, et il ne pourra plus rentrer sa bagnole. Après tout hein ! Il ne sait pas ce qu'il veut mais il est sympa, on boit le café quand c'est fini.

    Ensuite je vais à Comines, mais Comines Belgique. La maison est en pleine ville, rue étroite. Le client demande à ses voisins de déplacer deux bagnoles, j'arrive à me garer presque bien. Ici aussi on range tout dans le garage. Je me fais un peu de souci pour repartir, la rue débouche sur une petite place, impossible d'en faire le tour il y a des voitures partout, je contourne en sens interdit et basta !

    Là j'ai un trou de 5h dans le programme, j'avais dit 13-15h mais le client suivant rentre du taf à 18h15. C'est comme ça ou il reportait la livraison. Fait chier. Je coupe trois heures sur un parking de l'autoroute Lille Dunkerque. J'ai le temps de manger, faire un peu de ménage, changer une ampoule sur la remorque, ça passe assez vite.

    Tranquillement je vais à Aire sur la Lys. Garé sous des saules pleureurs j'attends mon client en me faisant chauffer un café quand on frappe à ma porte. Mon gars est revenu un peu plus tôt, cool. Je lui dépose sa baignoire dans le garage, treizième et dernière piscine de la semaine.

    Laurence m'a bien sûr envoyé un retour, on va chez Coca à Dunkerque. C'est Transalliance qui fait la logistique, faute de resto dans le coin je vais dormir devant le dépôt à Quaëdypre. Ne me demandez pas comment ça se prononce...