Carnet de bord de Novembre 2020 Partager sur Facebook
  • Photos
  • village sado-maso
    the truck of the century
    j'h├ęsite ├á conduire pieds nus
  • Jeudi 26 Novembre 2020
  • On déjeune sur des petites tables d'écolier, bien sages, une douche sage et zou !

    Je fais ma dernière piscine de la semaine à Rainans, pas loin de Dôle. Le lotissement est sur les hauteurs, vu les virages entre les maisons je renonce. Je reste sur la place du bled. Livraison fastoche, client pas chiant, cool. En redescendant je vois que je suis garé sur la place du four banal. Sous l'ancien régime les gueux avaient obligation de cuire leur pain dans le four banal et bien sûr de payer une redevance au seigneur local, ce privilège a été aboli la nuit du 4 août. Moi, le sans-culotte, j'ai honte de me garer là. Je file au plus vite.

    Cyrille m'envoie faire une ramasse à Dôle. Gros progrès ils ont refait le quai, avant deux pneus pendouillaient au bout d'une ficelle, maintenant il y a de vrais tampons. Rien d'autre à charger je rentre à Devecey. Je vide le lot, je décroche et yessss ! Je vais enfin déposer mon tracteur chez Mécano services, les pièces sont arrivées et peintes.

    A midi moins le quart je suis au garage, on fait le point avec le carrossier qui va s'occuper de mon cas, mouais, ben il manque des trucs... Ils me prêtent la Clio rouge, je me prends un casse-dalle à la boul', je rentre au dépôt et je mange sur la table de jardin au soleil.

    Je grimpe dans le vieil Actros, j'accroche une semi et je charge 3 lots pour système U. Ce tracteur est bien triste, bientôt vendu. Le bouchon de réservoir est éclaté, le puits où on visse le bouchon est écrasé, Pauline me demande de passer chez Merco voir ce qu'ils peuvent faire.

    Le mécono me reconnaît : « ah ça fait longtemps qu'on ne vous a pas vu !

    -Ben oui ma punition est finie, je roule en Scania. » Le jeune avec lui est mort de rire. En tous cas, en trois coups de marteaux bien placés, deux coups de pince et c'est réparé. Et sans faire de dossier de facturation, chez Scania ils nous auraient sorti une facture à 3 chiffres minimum.

    C'est la délicieuse Nadia au guichet à Saint Vit, sur les 3 lots il n'y a qu'un rendez-vous aujourd'hui, le reste c'est pour demain, elle téléphone, je peux en vider deux sur trois. Le dernier c'est pour un entrepôt à côté, fermé l'après-midi, il n'y a pas de solution. Je fais deux quais, contrôle en vitesse, nickel. Je re-re-rentre à Devecey.

    Je décroche la calèche et accroche celle de Joaquim, faut que j'aille charger pour lui demain à Seppois. Je vois où c'est …

    A 19h je suis à Audincourt, pile poil l'heure de mettre les pieds sous la table.