Carnet de bord de Novembre 2020 Partager sur Facebook
  • Photos
  • avant
    apr├Ęs
  • Vendredi 27 Novembre 2020
  • Au quatrième top de 7h je démarre mon magnifique Panzer, petit arrêt à la boulangerie parce que Fabrice est gourmand, alors que moi pas du tout... Il est venu en avance ce matin, il a du camion à charger, mon voyage est déjà dehors. Mon voyage qui n'est pas le mien, je charge pour Joaquim. Tout passe au sol, on met le lourd devant, vu les adresses dans le 74 et 73 il ne va pas s'amuser.

    A 11h je suis à Devecey, je décroche la Waterair et je reprends la même semi qu'hier. Je recharge le même lot pour la même destination.

    Bon cette fois je ne me fais pas refouler, on vide au vieil entrepôt. Retour au dépôt, je décroche la semi, la pose au fond et je range le Merco. La carrosserie est déglinguée mais finalement il ne va pas si mal ce taxi, Mercedes a réussi l'exploit de faire moins bien en changeant de génération. La cabine des années 2000 est plus silencieuse, mieux fichue que celle des 2010.

    Je saute dans la Clio qui m'attend depuis hier, je m'arrête manger un bout et je vais chez Mécano services récupérer ma machine. Super boulot, ça brille, casquette neuve, ils me l'ont lavé, je kiffe.

    Depuis l'accrochage j'ai un défaut sur l'anticollision, je passe chez Scania. Le chef d'atelier grimace quand il comprend que les réparations ont été faites chez Rabasse, ma foi le soleil brille pour tout le monde et Rabasse c'est notre garage habituel on les fait bosser et voilà. Un coup d'ordinateur pour recalibrer le truc et c'est fait.

    Rerereretour au dépôt, j'accroche ma semi et je vais faire les pleins. Pour 6h je suis garé à Audin, nickel.