Carnet de bord de Aout 2020 Partager sur Facebook
  • Photos
  • MP4 du matin
    MP4 moins du matin
    big bag de big bag
    Emeric go dans le 34 liner
    Jarcieu Securitate
  • Lundi 24 Aout 2020
  •  

    Le moteur a tout de même largement eu le temps de refroidir, je démarre à 5h40, A31 south.

    Je croise un gars autrement matinal, Juju du 42 à Langres, il est vaillant pour un gars qui reprends ce jour. 

    Pour ma part j’hésite guère plus loin à faire déjà un 1/4h sur le volant mais je résiste au lever du jour. Pour casser un peu la routine, j’enquille vers A39 à Dijon, enfin l’A39 n’et pas non plus le genre d’axe fracassant pour lutter contre un coup de barre. Finalement j’arrive à tracer jusqu’au bout, à mon 1er client à St Vulbas chez Norbert. Je vide aussitôt le matos de Manchester, vais au distributeur et fais les carreaux pour trainer un peu afin de valider 45 minutes. 

    En, en route vers Genas chez Ziegler.

    En route je crois un autre MP4 auvergno rhônalpin ami, mais moins matinal, c’est normal c’est un ardéchois,  Mimich07 .

    Chez Ziegler peu de temps après,  bonne maison hormis le système du guichet d'affrètement qui a une vitre glace sans tain. C’est un peu énervant, ça permet aux gens du bureau de nous ignorer, l’attente peut durer 10 15 minutes. Mais côté quai, ça rattrape tout, c’est rapide et pratique, ils ne regardent pas à bouger des palettes pour attraper les leurs. 

    Je file sur SQF pour vider la camelote de Bradford, il est midi trente, c’est fermé, j’en profite pour casser une graine jusque 13h. A 13h10 c’est vide, ne reste que la longueur de Runcorn et une pal pour le 34. Je peux donc aller ramasser du déchet à Irigny. Petite boîte de chimique tranquille. En plus c’est du ultra léger, des big bag d’emballages souillés.

    Comme c’est à livrer que demain je peux rentrer à Jarcieu. 

    Mon lot de 34 va être transvaser chez le camarade Jumelart juste à côté, ça passe à quai, pas trop lourd. Il va s’amuser, pas avec cette longueur, mais avec des palettes à livrer au hayon, qui font la dimension de la plateforme pour un Feu Vert à Perpi. 

    Je passe faire un tour au lavage, me gare et traîne un peu sur le quai pour achever la journée, tranquille. Tristan nous invite avec Niko du 34 pour casser la graine, sympa. Y a aussi son peintre qui achève les fresques sur ces appartements, c’est chouette.