LA FCO

par Turbo

 

Tous les 5 ans et ça depuis 10 ans, je me vois dans l'obligation de repasser un stage pour une évaluation de mes connaissances dans le métier de conducteur routier.

Un peu d'histoire sur cette révolution

Depuis des décennies, un bon nombre de chauffeurs passaient leur permis de conduire soit à l'armée, ou bien comme moi dans une très bonne auto école de conduite  PL  ou bien dans des centres de formation pour adultes et dans les derniers temps, nos jeunes vont dans des lycées professionnels pour y obtenir leur permis. Dans ces différents lieux, nous avons appris à conduire, avons pour certain une petit base des règles relatives au temps de conduite/repos et on a survolé assez rapidement les interdictions et nos obligations dans la conduite d'un poids lourds, le reste nous l'avons appris sur la route.

Avec le temps, les années il nous est arrivé de voir sur la route des comportements et des infractions de plus en plus graves. Nos syndicats ouvrier, syndicats patron, et nos parlementaires européens se sont penché sur ce fléau et ont élaboré une nouvelle règle pour tout l'ensemble des conducteurs routiers, une harmonisation sur une formation obligatoire. Cette formation est obligatoire pour tout chauffeur routier qui conduit un véhicule de plus de 3T5, c'est une directive européenne.

Le dispositif de formation professionnelle obligatoire (FIMO : formation initiale minimum obligatoire et la FCOS (maintenant remplacé par la FCO) formation continue obligatoire des conducteur routiers de personne et de marchandises.

Parlons maintenant des différentes sortes de formations :


La qualification longue est obtenue à l'issue d'une formation professionnelle d'une durée de 280 heures au moins, sanctionnées par la délivrance d'un titre professionnel de conduite routière. Les titres et diplômes suivants sont reconnus comme équivalents :

CAP de conducteur routier marchandises                                                              

BEP conduite et services dans le transport routier                                                

Titre professionnel (TP) de conducteur du transport routier de marchandises sur tous véhicules La seule possession de l'un de ces titres ou diplômes est suffisante pour la reconnaissance de la qualification initiale. La qualification accélérée, la FIMO, est d'une durée de 140 heures et doit permettre au conducteur d'exercer son métier dans le respect de la sécurité et de la réglementation professionnelle en assurant un service de qualité.

La FCO (formation continue obligatoire)

D'une durée de 35 heures, la FCO permet au conducteur d'actualiser ses connaissances et parfaire sa pratique en matière de sécurité et de réglementation professionnelle.
Cette formation doit être renouvelée tous les cinq ans.
Comme pour la FIMO, cette formation s'effectue dans les centres de formation agréés par le préfet de région.

Nos jeunes qui rentrent dans des lycées professionnels pour devenir conducteur routier ont cette formation (FIMO) dans leur cours et une fois sortis du lycée, leur permis en main, sont exempt  de passer la FCO et ceci durant 5ans, comme ceux qui sortent de ces formation des centres accélérés.

Mais pour nous qui avons seulement notre permis en poche ?

C'est simple, une attestation de notre employeur comme quoi nous conduisions un véhicule moteur de plus de 3T5 avant le 10 septembre 2009  et la FIMO n'ai pas obligatoire, mais nous devons avoir la FCO (ancienne FCOS), pour cela nous devons passer ce stage obligatoire dans des centre de formation agréé ou interne à notre société (par un personnel formé pour ça).

A titre d'info en Septembre 2012 tous les chauffeurs devront avoir cette formation pour conduire un PL de plus de 3T5

Documentation :

http://www.ile-de-france.equipement.gouv.fr/article.php3?id_article=1254

Comment se passe ce stage ?

Vu cette obligation pour nous salariés, nos employeurs doivent faire la démarche pour que nous puissions la passer dans les temps. Sous peine de sanctions administratives : Le non respect des obligations de formation par le conducteur ou par l'employeur est sanctionné pénalement (contravention de 3ème classe ou de 4ème classe). Une fois notre convocation en poche, nous y allons non pas comme des gosses qui trainent les pieds pour retarder l'entrée de la classe, il faut dire que nous allons y passer 5 jours, et c'est surement avec un peu d'appréhension que nous nous y rendront et on se pose toujours la première fois cette question : ils vont nous dire quoi ? Moi je sais déjà tout !

Oui, c'est vrai, on a rien à nous apprendre, mais ce que nous savons depuis des années, est-ce encore la bonne façon de faire? Les années avancent, il se peut que la loi ait un peu changé, le code de la route aussi, la RSE et le code du travail français dans notre profession ont pris une grande place tous les jours dans notre boulot. Il nous faut un petit recyclage pour une remise à niveau salutaire pour ne pas être pris au dépourvu.

Exemple de Centre formation  et de stage pour apprendre les métiers du transport routier :

3 vidéos :

http://www.youtube.com/watch?v=W7YCTOBnGUc&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=QsuUtpoogp0&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=LMwk2_NNcM4

Des témoignes de la formation du conducteur de poids lourds dans ces centres

Vidéo :

http://www.youtube.com/watch?NR=1&v=NL0dZ8KhpSY

Voici en gros comme ce stage s'est passé pour moi :

Lundi 10 Octobre 2011

Accueil et présentation de la formation :

8H30, je suis dans une grande salle, ça me rappelle ma jeunesse, assis bien sagement au fond de la classe, mon stylo en main et j'attends, on me donne un petit livre (c'est le seul cadeau qu'on nous fera). Je suis intégré dans un petit groupe, nous n'étions que 8 à ce stage mais dans certains cas, il peut y avoir au moins 15 personnes et là je vous dis pas ce que le pauvre formateur devra résoudre comme problèmes enoncés et répondre a toute une multitude de questions. Pour le groupe où j'étais ce fut très simple, peu de bavardages inutiles et de questions tordues, on était un groupe de pros de la route avec une bonne connaissance générale, ça simplifiait le programme du formateur.


Bilan des connaissances relatives :

Après un bon tour de table pour les présentations (un bon rituel pour savoir à qui on a affaire ) on est passé au test de connaissances, le bon vieux QCM et on a papoté de longues heures sur les questions posées et les réponses qu'il fallait donner.

Après nous avons abordé les choses très sérieuses, des réglementations spécifiques aux transports et à la sécurité routière, aux techniques et comportements en conduite, le perfectionnement à la conduite rationnelle axée sur les règles de sécurité et la prise en compte des caractéristiques techniques du véhicule. On a aussi abordé ce qui nous fait parfois grincer les dents : l'éco conduite et tout ce qui peut réduire la conso du GO, le perfectionnement à une conduite sure et économique en insistant sur les différentes possibilités offertes par l'informatique embarquée et sur l'optimisation de la consommation de carburant. Ah ! C'est bien beau la théorie, mais la mise en pratique sur la route c'est autre chose, mais le formateur connait très bien ce problème, il a aussi roulé.

Vidéo :

http://www.youtube.com/watch?v=3qrMCUn8P1s&feature=related

12H pause jusqu'à 13H30

C'est dur de reprendre le cours après avoir bien mangé, même pas une sieste, je croule sous la fatigue et je ne suis pas le seul. Le cours reprend, soyons sérieux. 

Le chargement, l'arrimage, la manutention des marchandises dans le respect des consignes de sécurité et la bonne utilisation du véhicule, c'est un sujet que moi j'aime bien, j'y ai pris une attention encore plus particulière, il faut dire que sur FDR j'ai fait tout un reportage sur ça.

http://www.fierdetreroutier.com/zoom/a_dossiers/2010/arrimage/2010.php

17H fin de journée

Une petite vidéo bien sympa pour décompresser

http://www.youtube.com/watch?v=lQu03uAclk4&feature=related

Mardi 11 octobre 2011

8H30

Là c'est du lourd que l'on a pour toute la journée : Application des règlementations (actualisation des connaissances) la réglementation sociale nationale et européenne applicable au transport routier de marchandises, notamment les temps de conduite et de repos des conducteurs, l'utilisation du chrono tachygraphe électronique, la formation des conducteurs, les conventions collectives, les statuts particuliers etc

Documentation :

http://alainfrancis.free.fr/LaRSEparmoi/RSEparalainfrancis.htm

12H, pause jusqu'à13H30

Reprise des cours, tout comme hier après midi c'est en pleine digestion que nous continuons nos cours. La réglementation applicable aux différentes composantes du secteur du transport de marchandises ( transport public, location et transport en compte propre) en national et en international et notamment les différents contrats et documents de transport nécessaires à l'acheminement des marchandises. Le pauvre formateur lui aussi a eu ses heures de souffrance où nous l'avons questionné sur certaines aberrations de la RSE et du code du travail. On a aussi parlé du tachy numérique, qu'on savait utiliser mais c'est toujours bon de nous redire son fonctionnement.

Documentation :

http://www.flip-elec.fr/telechargement/manuel_efas.pdf

17H30,  fin de journée et c'est avec un mal de tète que je vais chez moi et je ne suis pas le seul.

Mercredi 12 Octobre  2011

Deux petites vidéo sur les contrôles à faire sur son ensemble avant de rouler (un petit rappel ne nous fait pas de mal)

http://www.youtube.com/watch?v=OZHyK0ivpT8&feature=related

http://www.youtube.com/watch?v=Chd8lr86DOk&feature=related

Il est 6H, oui 6H, on passe à la conduite c'est notre récréation pour souffler un peu de ces cours  et là on nous presente un bon Magnum (première génération) 385 TI  qui a du voir plus de 10000 apprentis et stagiaires, je vous dis pas la vétusté et le confort restreint que nous avons dedans, sans parler de ce pauvre levier de vitesse et la difficulté de les passer. C'est quoi ce levier de vitesse de 70cm  avec un jeu pas possible pour chercher la bonne vitesse? Pour moi qui n'ai jamais fait de semi et encore moins conduit un magnum il m'a fallu un bon 30mn pour m'y faire (et surtout la boite à clac et le passage des petites et grandes) c'est plus facile sur mon DAF.

La matinée se passe très bien, nous étions 3 élèves à faire par alternance la conduite.

13H , c'est moi le pro du camion remorque qui ramène le camion sur son Parking du centre de formation et je fais une très belle manoeuvre et en marche arrière, à faire pleurer un novice de la conduite en semi, je deviens un pro du semi à ce que me dit le formateur.

13H15 la journée est finie ouf ! Retour a la maison  

j'ai conduit ce magnum attelé a une semi, je préfère mon DAF en CR

Jeudi 13 Octobre 2011

8H30

On aborde un autre thème du stage aussi important que les autres : La  Santé, la sécurité routière et la sécurité environnementale, un vaste sujet. La prévention des risques physiques, l'aptitude physique et mentale, la conduite préventive, les principes élémentaires du secourisme.

12H pause et reprise du cour à 13 H 30

Ce midi j'ai mangé plus léger pour suivre un peu les règles de circulation et de signalisation routières, là aussi, on a droit à une série de diapos comme pour l'auto école pour savoir si on connait encore assez bien le code de la route (sur 40 questions j'ai eu 32 bonnes, c'est mieux que certains), les risques de la route, les facteurs aggravants liés aux véhicules lourds, les accidents du travail en circulation et à l'arrêt. On a droit à toute une série de photos de vidéo ou l'on nous montre de très graves accidents de la route impliquant des PL , ça nous fait froid dans le dos.

Documentation :

http://www.youtube.com/watch?v=McHqUY5Zc1k&feature=related

Tout ça nous a pris une bonne partis de l'après-midi, c'est toujours bon de bien approfondir ces sujets, on a aussi abordé l'alcool, les drogues, notre attitude physique et mentale, notre hygiène de vie, la conduite préventive etc, etc...

17H , fin de journée

Vendredi 14 Octobre 2011

8H30

C'est la dernière journée du stage et c'est là que l'on va savoir si on l'aura cette attestation pour continuer à conduire, mais avant tout il nous faut encore terminer le programme. Encore un très bon débat avec le formateur : La circulation dans les tunnels : règles de conduite à l'approche et dans les tunnels, spécificités des grands ouvrages.

Documentation :

http://www.bouches-du-rhone.equipement.gouv.fr/depart/circ_sec/conduire_tunnel.htm

Le franchissement des passages à niveau, la criminalité et le trafic des clandestins

Documentation :

http://www.imtt.pt/sites/IMTT/Portugues/TransportesRodoviarios/Documents/Manuais%20Forma%C3%A7%C3%A3o%20Inicial%20Motoristas/Manual_Criminalidade_FIC_FIA.pdf

12H, pause et reprise des coursà 13H30 donc, en tout début après midi, là on l'on a toute la fatigue et le manque de sieste on parle des comportements contribuant à la valorisation de l'image de marque d'une entreprise et au développement de la qualité de service, de l'environnement économique du transport routier de marchandises et de l'organisation du marché européen. Pour faire simple et j'ai retenu ça :

Le conducteur est vraiment l'ambassadeur de l'entreprise parce qu'il engage la responsabilité de celle-ci à chaque transport le chauffeur routier est un professionnel qui aime son métier et participe volontiers à ces stages de remise à niveau.    

Vidéo :

http://www.youtube.com/watch?v=fO6esPD6SFI&feature=related

Et une petite vidéo d'une femme routière qui aime son métier

vidéo :

http://www.youtube.com/watch?v=tULx8U5oGcg&feature=related

Il est 15H30 après une pause on attaque le QCM final, là on l'on doit se rappeler de tout, et là j'ai le stress de l'échec qui monte. 16H 45, le formateur a tout corrigé et nous distribue notre attestation. Ouf ! Pour moi c'est très bon 2 fautes.

Il est 17H, je respire à pleins poumons, je rentre chez moi, heureux d'avoir passé une très bonne semaine de remise à niveaux.

Et pour finir une des plus belles vidéos du site FDR sur la vie de routier à mon avis personnel

Vidéo :

http://www.youtube.com/watch?v=sdeK-xxio0Y&feature=related