Carnet de bord de Octobre 2020 Partager sur Facebook
  • Photos
  • il est l'heure, Montségur.
    la journée commence bien
    Mode Déméco on
    MICHELIN
    une roue rouillée, mais c'est horrible
  • Mardi 6 Octobre 2020
  •  

    Je mets en route à 5h55, tout comme père Moriaud mais qui arrive de chez lui, et avec 2 3 blagues toutes fraîches du matin.

    Y a du peuple sur A7 ce matin. Il pleut, y a des travaux, on se croirait même sur le M1.

    Sortie Montélimar sud pour rejoindre mon bled Montségur sur Lauzon via St Paul 3 Châteaux. A 8h là bas, j’avais checké hier soir l’accès, pas loin de la rd mais pas bien large, mais enfin la boîte est bien indiquée, j’y vais en confiance. ça fait vite peur au 1er virage sous les bois, puis ça ne se rélargit pas une fois au client. Le client dit que ça ressort de l’autre côté tout juste tout juste. On vide comme on peut avec la place qu’il y a par un côté et transpal les lourdes palettes de sacs de Newcastle under Lyme? Puis il me guide pour ressortir, ça au millimètre en plus des branches en effet. C'est là qu’on est content de rouler dans du basique et de ne pas être un ayatolah de la maniaquie.

    Je file au 2 à Avignon, sud, dans une zi, c’est un peu plus simple. Surtout pour une longueur de 24 kgs. La suite à Port de Bouc, mais je devrai faire 30 minutes avant, on va pas faire 4h35 tous les mardi, on est pas autour de Londres ici, c'est plus coton pour se garer.  Ce sera donc au péage de Salon. Je constate qu’un pneu du jumelage droit commence à s’arracher. Là j’ai pas le temps, en 30 minutes c’est short. Je mets déjà un peu de dégrippant un peu partout pour préparer le terrain.  je file déjà vider ce 3éme, un peu avant midi, chez un spécialiste du déménagement vers l’Afrique, j’ai 2 containers de GB.

    Je ressors et me pose juste le long, tranquille dans la zone, je suis bien pour changer cette roue. Avec le multiplicateur de couple, c’est rien faire. Le plus long c’est ranger la roue de secours dans le panier merdique de Schmitz et le reste du fourbi. Et vallait mieux ici que sûr autoroute . C’est carrément l’extérieur de la bande de roulement qui commençait à partir. Sans doute un trottoir que n’a pas apprécié le Michelin retaillé. Il sera temps de remettre les pneus pour l’hiver, d’un autre manufacturier, ces retaillés auront largement tenu l’été. Après ça j’ai bien mérité mon reste de blanquette et je file vider la suite à Marignane chez 2 transporteurs, voisins en plus. A 14h c’est vide, je remonte à Vitrolles charger un lot d’IBC non adr chez Brenntag pour le 03. C’est bien long et faut rester en tenue intégrale d’epi en plus de sangler. J’y passe une bonne heure. De toute façon, il est temps de commencer à remonter, il n’y a plus rien à ramasser dans le quartier. Un sms ramasse tombe un peu plus haut, pour tenter à Charleval, après Malemort. J’ai appelé, pas de souci, c’est jusque 18h. Une petite palette de pièces agricoles pour l’Italie et je peux commencer à remonter direction Valence. La pluie s’y remet avec ardeur. Demain on complète sur Romans. Je pourrais y arriver ce soir, mais je peux aussi valider 11 si j’arrête avant. Aire de Saulce à 18h55 ce sera très bien.