Carnet de bord de Octobre 2020 Partager sur Facebook
  • Photos
  • c'était bien
    la montagne ça vous gagne
    de ce côté ci des Alpes ça fait moins rigoler
    heureusement on est en bonne compagnie
    fret national cool
  • Vendredi 9 Octobre 2020
  •  

    Il fait un peu plus frais que la journée à 5h40, mais c’est méga étoilé. Torino passe à la régule à 6h et quelques. Ici le Piémont, ça me cause plus que la Ligurie, c’est obligé quand on a roulé pour Gefco. C’est un peu le pays de Montbéliard italien ici.

    Avec à peine 10t, la montée vers le Fréjus est assez aisée, y a facile à doubler entre les tunnels les quelques français qui ne montent pas vite..

    Il fait jour du côté français des Alpes, je m’arrête en bas à la Dyneff après St Michel pour une bonne douche et petit dej.

    Je ne suis plus bien loin de mon 1er client à Gilly sur Isère sur la route d’Albertville. Grosse boutique, y a de la place, je déballe les 2 côtés pour qu’il y ai plus facile à prendre ce qui est pour ici dans le joyeux bazar lombard. Le cariste lui n'est pas content, veut refuser le camion, car il doit bouger des pièces pas à lui. C’est chaque coup pareil dit il.  Ne nous fâchons pas, tout est bien marqué, j’ai ouvert les 2 côtés exprès. Il se calme et vide tranquillement, surtout qu’en finalité c’est quand même pour le même fabricant de remontées mécaniques. J’y passe 1h30 mais le plus gros est sorti. La suite sur Voreppe, d’une part chez mes amis Allemand. J’y suis juste à midi. Le côté réception parait un peu moins arrangeant que le côté affrétement lorsqu'on vient charger le Elland. Le type me dit que peut être faudra attendre 14h. Peut être pas quand même, j’ai que 4 colis. C’est bon, il me vident ça assez vite finalement. La suite pas loin, à une usine, qui elle reprend à 13h, j'avais appelé ce matin. Je vais faire un peu de gazole entre les 2 à la station U et me pointe à 13h à l’usine Poma pour 3 derniers colis. Je file recharger avant 15h à St Etienne de St Geoirs, j’ai le temps de casser une graine au dessus de Rives et je me retrouve à 14h derrière une longue file chez le client de tuyaux pvc. Après un peu d’attente, je charge 2 lots national. Une fois n’est pas coutume un vendredi, mais là je dois laisser le camion à Jarcieu pour cause de quatorzaine en mauvais posture sans parler de coupure de week end à rattraper, j’ai un peu la phobie des contrôles en ce moment. 

    Je valide le début de week end à 16h35 et charge les affaires dans une C4 Duarig, parfait. Pour optimiser cet aller retour au mieux, j’ai proposé à ma petite si elle voulait remonter pour le week end. Elle est enchantée, moi aussi du coup. Crochet par St Martin le Vinoux et c’est week end dans 4h et quelques!