Carnet de bord de Novembre 2020 Partager sur Facebook
  • Photos
  • l'affluence des grands jours
    Aulnoye Aymeries
    l'industrie française
    N2
    le client est à la ferme
  • Jeudi 19 Novembre 2020
  •  

    Je vais à la douche des bungalow de ce nouveau parking, le café est toujours gratuit, et il y a toujours un hot dog offert au food truck à côté. Bof, à 8h du matin faut avoir envie. 

    Je préfère mon beurre et confiture de mirabelle. Je démarre après tout ça à 9h40. Maxime m’a déjà envoyé la suite. Il faut quand même que je m'arrête au gazole au Leclerc de Bailleul, mais y a pas l’adblue. ça ira bien jusque demain. Lille passe tout bien, en route vers Maubeuge. C’est à un bled avant, plus bas, Aulnoye Aymeries. ça tortille pas mal pour arriver au client, un fleuron ou ex, de l’industrie française pour le pétrole, mais l’industrie auto aussi je crois. Il est 12h45, ça vide, ouf. Mais en 2 fois, c’est 2 caristes différents pour les 2 sortes de marchandises. Et l’un est d’équipe et l’autre de journée, donc j’attend un peu et j’ai le temps de casser la graine. Je me sauve après 14h, direction le sud 02. N2 à Avesnes sur Helpe, La Capelle, Laon. ça roule bien hormis quelques traine savates à 70, mais il y a des rares créneau de dépassement.  Énormément de camions lithuanien sur cet axe dans les 2 sens. J’arrive au client situé à une ferme dans un hameau nommé La Ville au bois lès Pontavert. Certainement plus de lettres au nom que d’habitants. Il tombe des cordes juste quand j’arrive, ça fait plaisir. Mais ça se calme vite une fois que j’ouvre, le bol. ça va très vite à charger des big bag de semences, c’est classé bien avant la nuit et en 45 minutes. En route pour le 18, région de Bourges. Avec 25t, par où passer. Déjà pas à travers. Alors Troyes ou bien région Paris. Quand même plus court par Paris. L’inconvénient est qu’il faut prendre l’A4 à Reims. Terriblement ennuyeux ce tronçon La 104 est encore bien rouge, je sors vers la N36 jusqu'à Sénart , ça roule. Corbeil aussi, je suis vite sur A6. Pas pour longtemps, je prends l’A77 jusque Gien. Les 4h30 me mène dans une petite zi, pas si évidente que ça à garer, à Aubigny sur Nère. On pourrait croire que parce que dans le 18 ça va être fastoche de garer, et bien non les places sont Cher aussi.