Stryn Motorfestival 2017

Chaque année, se déroule le Stryn Motorfestival, à 450km au nord d’Oslo en Norvège. Autant dire qu’il n’st pas utile de s’y rendre avec une protection solaire indice SPF50. Toutefois, on s’y amuse bien, demonstration de drift, concerts et bien sûr exposition de camions, récents et anciens. Samuel Lacomme y était en 2017, loin de son Gers natal, 67 photos ici : https://www.fierdetreroutier.fr/piwigo/index.php?/category/stryn-motorfestival-2017

Sties – Bring – Nor Cargo – Frigoscandia

C’est en 1647 que Christian IV alors roi de Norvège donne le feu vert pour la création du service postal Norvegien.
Il était loin de se douter que 350 ans plus tard, sa bénédiction serait toujours d’actualité.
Au début du 20e siècle Posten Norge AS ne cesse de multiplier ses activités et crée des filiales dans tous les domaines du transport.
– Compagnies de Ferrys
– Entrpôts
– Transports Routiers
C’est ainsi qu’en 1967, NOR CARGO devient un opérateur majeur de transport, regroupant des filiales aux noms qui sonnent bien le froid : FRIO NOR, STIES, Frigoscandia. Leurs couleurs bleu et blanches font toujours autant rêver aujourd’hui.
En 2008, Nor Cargo rend à Cesar se qui appartient à Cesar sous l’entité BRING avec ses magnifiques couleurs vertes, qui regroupent sous une même entité, les serices postaux devenus privés, et bien sûr le transport de marchandises.

Voici 48 photos qui font plaisir, n’oubliez pas vos bonnets !! https://www.fierdetreroutier.fr/piwigo/index.php?/category/1669

Hiver 1990, à travers l’Europe en Volvo F10

Avec ce reportage, nous suivons John Ole Baerum, un chauffeur alors agé de 29 ans à bord de son Volvo F10. Parti avec un bateau à livrer depuis la Norvège, il va livrer en Suisse, recharger en Italie. Le tout en plein hiver avec toutes les tracasseries administratives de l’époque. Le retour se fait via le tunnel du Mont Blanc, la France et l’Allemagne.

Même si les textes seront incompréhensibles pour la plupart d’entre nous, il reste 28 minutes d’images d’une qualité superbe, à ne pas manquer !

 

 

Mise à jour VOLVO du 20 octobre 2018 : 230 photos

Ta vie est triste, tu n’as pas le moral ? Alors vite j’ai la SOLUTION pour que te redonner la foi, clique ici : http://www.fierdetreroutier.fr/piwigo/index.php?/category/8 et tu découvriras des centaines de photos de toutes époque et de tous continents de la marque VOLVO, aujourd’hui ce sont un peu plus de 200 photos qui ont été ajoutées grâce à la participation de purs passionnés qu’il convient de remercier ici bas : JJ, Bjorn, Domi81, Uwe, Anthony, Cordoba580, Volvoviking, Chris42, Chouchen, Wim, Samu88, Jaka, Adrian, JP74

Bjorn, un routier heureux.

A 54 ans, Bjorn coule des jours heureux en Norvège, à tel point qu’il a même donné à son fils de 20 ans l’envie de faire lui aussi la route..

Au début des années 2000, comme beaucoup, il a dû abandonner les lignes internationales avec le developpement des transporteurs Low Cost. Comme chez nous, Girteka, Kreiss, Vlantana ont pris la plupart des marchés, laissant les chauffeurs locaux se rabattre vers les lignes nationales.

Vu de chez nous, il est quand même interessant de connaitre un peu mieux les conditions de vie d’un routier Norvegien.

Bjorn travaille depuis un peu moins d’un an pour une petite entreprise qui compte 2 attelages dont le sien, un Mercedes Giga Space camion remorque en carrosserie nordique, seulement équipé de chauffage dans la caisse pour affronter les hivers. Chaque mois, il parcourt entre 11 et 12.000km sur les routes Norvegiennes. Ici, hormis autour d’Oslo, il y a très peu d’autoroutes bien que quelques chantiers soient en cours.

Son rayon d’action se situe entre le sud du pays, proche de la frontière Suédoise, ainsi que l’Ouest. La Norvège s’étend très au nord, mais Bjorn ne veut pas y mettre les pieds, il a une sainte horreur de l’hiver et c’est pas simple quand on est Norvegien. Son travail en groupage lui convient. Avec un salaire autour de 5800€ mensuels il est satisfait, mais attention, ici la vie est chère, à titre d’exemple le moindre repas dans un restaurant c’est entre 20 et 25€.

Chaque mois, il abat en moyenne 270h de travail et conduite cumulées, toutes les heures sont payées. Les conditions d’accueil et de travail sont plutôt bons, les horaires de receptions en général sont de 7h à 17h, et de 6h à 22h dans la plupart des bases logistiques.

Comme chez nous, ils connaissent une recrudescence de vols en tous genre, gasoil, accesoires, marchandises. Comme chez nous, la police ne fait pas grand chose.

Il existe assez peu de truckstops en Norvège, la plupart du temps, il faut stationner sur des stations ouvertes H24, elles sont toutes équipées de douches pour un minimum de confort.

Avec une carrière déjà bien remplie, Bjorn a encore la foi dans ce métier, et rêve toujours de nouveaux horizons, et surtout de decrocher le gros lot au loto pour pouvoir partir et s’installer en Espagne ou en Thailande !!! On croise les doigts pour toi Bjorn.

Dubaï Road Express

En 1976, Sundbye-TTO A / S et Maritime Protection A / S mettent en place une ligne à destination de Bandar Abbas et Gulf Agency Co. à Dubaï. Jon Erik Torkildsen, était l’un  premiers chauffeurs, appelait la route la plus longue au monde pour le transport de marchandises Oslo-Dubaï-Oslo, soit une distance totale de plus de 17 300 km.  L’intense activité de développement de la  région du golfe Persique, le prix prohibitif  du transports aérien et l’absence de ports importants ont donné à l’époque la préférence au transport routier.

Chaque lundi, un départ s’effectuait alors de la base d’Oslo, à chaque poste frontalier, les conducteurs signalaient leur passage  par télex, téléphone ou télégramme afin de faciliter le travail de l’exploitation Norvégienne.