Carnet de bord de Septembre 2020 Partager sur Facebook
  • Photos
  • Walbaum 52
    industrie automobile
    Total St Dizier après 2 ans passés
    court instant ardèchois
    mouais
  • Mardi 29 Septembre 2020
  •  

    Une bonne douche de la bonne maison, le café à la senseo de Jarcieu Kitchen et je démarre à 3h10. Aujourd’hui c’est 100% route au programme. J’ai bien fait de checker map avant Lyon,le périf est fermé dans mon sens, et l’A46 dans l’autre. Enfin on ne perd pas de temps, ça trace la nuit l’A46, et encore plus longues portées allumées. 

    Pilotage automatique sur A6, du moins j'espérais. Il y a des zones de travaux à répétition, avec basculement de chaussée. Hier à la même heure ça ne m’avait pas perturbé, ou alors je devais encore dormir. Alors ça fait toujours des pertes de secondes par ci par là. De toute façon, j’oublie vite l’idée de traverser ce soir, j’ai encore du gazole à faire. ça se confirme quand j’arrive à la petite aire avant la sortie Semoutiers, en 4h15. La dernière fois j’avais mis 4h06, merci les pneus retaillés. Donc c’est mort, je fais une bonne sieste et petit dej tranquille mon pain beurre confiote d’abricots importés de Bougé.  

    Je prends bien une bonne heure pour ce break, c’est pas souvent. Du coup j’enquille la N67 tranquille. Mais c’est râpé pour la journée repos/route, Julie qui n’a pas oublié qu’il me reste un bon mètre, m’en a trouvé 2. On peut passer chez ceux qui nous affrètent ce lot pour gerber un peu, c’est à St Dizier. Et bien pourquoi pas. C'est chez Walbaum, dans la grosse zi de St Dizier. ça fait l’occas de repasser un peu un bout l’ancienne N4 qui contournait par le nord à l’époque, mais c’est déjà vieux tout ça. J’avais jamais dû y repasser. Il reste pas mal d’usines dans le quartier et un resto. Notre affrèteur a une petite cour, mais ils sont bien sympas, on gèrbe 3 pal de groupage sur des IBC et c’est plié en 20 minutes. Il reste des boutiques réalistes et arrangeantes dans ce boulot. Je retourne 15 bornes sur mes pas, à Chamouilley, bled à rejoindre au niveau de l’ancien dépôt Sotrabur, boîte disparue, il y a bientôt plusieurs décennies. 

    Je charge chez un fournisseur automobile, du panneau de bois sur palettes, en face justement de la mega usine de gros panneaux Iseroy, fermée elle aussi. ça me rappelle les années Sceta là, soit plus de 2 décennies derrière aussi. Mais oui je deviens vieux. Ici, je suis déjà venu pour Peugeot Vesoul, c’est plus récent cette histoire. Là c’est donc 6 pal de plaques qui servent à faire les fonds de coffre de voiture, qui sont rhabillés ensuite. Et c’est bien ça fait un peu de poids aux portes, ça soulage un peu la sellete qui était limite limite en poids. J’en repars vers 11h, cette fois on monte comme ça, 9, il y en a assez. Sur la N4 après St Dizier j’avais déjà constaté vendredi  que la Total dans le sens inverse est réouverte. Elle a bien été fermée 2 ans. Plus loin sur la 44 je croise un gars qui n’est pas de l’Ardèche du pauvre, mais un vrai de vrai, Mich. Je pense qu’il m’a vu à temps cette fois!

    Je sors à Reims pour le gazole et adblue, et même le pain. Dur de se garer dans le secteur, Je dégage les pompes et vais à pied pour traverser le rond point pour voir de plus près cette fameuse boulangerie que je zieute à chaque fois. Un genre de petit Marie Blachère sans enseigne, 3 baguettes pour le prix d’une, les tartelettes framboises clinquantes tout ça. Mais là ils vendent aussi du pâté lorrain. Aller je me risque là dessus en guise de repas de midi. Faudrait que je demande l’avis à mon nouvel ami spécialiste de la chose, tonton Moriaud, mais bof, ça ne vaut pas ce qu’on peut trouver à Cornimont ou La Bresse. Il faudrait penser à faire une AOC. 

    Je n’ai plus qu’à finir les heures, ce ne sera même pas une zi à St Omer, il en manquera un bon bout. Je sors à Arras centre, de la place au péage, impec pour valider la 2éme 11. Il est tôt.