Le Scania R450 à l’essai avec Romain53

Heureux possesseur d’un Scania r450 Next Gen depuis quelques mois, il avoisine maintenant les 60 000km.
Il dispose d’un réservoir de 700l (autonomie de 2000km environ), je cherche encore ou se cache une partie de sa contenance.
Le réservoir d’ad blue doit avoisiner les 120l.
La consommation de gasoil (à la calculette) est de 26.17l au 100 (l’odb est dans les mêmes eaux à 0.2l près) et 2.06l au 100 pour l’adblue.
Je suis la plus part du temps équipé d’une remorque avec un chariot embarquée et avoisine les 19t000 à vide et on va dire un tonnage moyen de 12 tonnes.
Je dirais que je fais 50% autoroute, beaucoup de petite route de campagne avec parfois plus d’une dizaine de point de livraison dans la journée.
Le niveau d’huile se fait directement au tableau bord pour les plus sceptique il sera toutefois possible de le faire à l’ancienne mais pour ça il faudra basculer la cabine. A noter que depuis sa mise en service, j’ai déjà fait l’appoint plusieurs fois, pour un total de 9l.
N’ayant jamais conduit de Scania, c’est une découverte totale de la marque.
La première impression en ouvrant la porte est bonne, celle-ci se fait avec légèreté. Il ne nous reste plus qu’à grimper les 3 marches pour atteindre le poste de conduite.
Les 2 barres en métal pour s’aider à grimper sont assez sensible aux rayures et salissant, un autre type de matière aurais était préférable.
Les chaussures viennent se loger parfaitement sur la troisième marche, toutefois attention en cas de forte pluie suivant leur placement gare à la fuite, veillez à bien reculer celles-ci.
Sortant d’un Mercedes mp4 450, la boite de vitesse est un vrai régal.
Elle répond au quart de tour, c’est un sans-faute pas de cafouillage. On pourra lui reprocher quelques fois de tarder un peu sur les rétrogrades lors de grimpette.
La marche arrière dispose de plusieurs modes et d’un bip de recul non désactivable. Il est possible de de régler le compteur pour que celui-ci s’éteigne automatique lors de son l’enclenchement lorsque que les feux sont activé.
Le moteur 13l de 450cv se montre très volontaire (rappelons que je sors d’un Mercedes), je vois ma vitesse en sommet côte à charge égal allègrement augmentée.
Je suis équipé de Michelin xline, la tenue route du camion est bonne, il a tendance à patiner assez vite à mon gout (le koy n’aidant pas). Je me suis déjà vu patiner en solo sur une simple marche arrière dans de la terre battue, le camion a eu de grande difficulté à trouver de l’adhérence.
L’insonorisation est top, c’est très reposant a la conduite.
L’opticruise couplé au régulateur de vitesse pourra en décontenancé certain, il arrive que celui-ci lâche un poil trop tôt (surtout à faible charge) n’effectuant pas un boulot en flux tendu je le laisse travaille à ce qui se dit, c’est bon pour la consommation.
Si on est réglée sur une vitesse inférieure à 90 km/h celui-ci n’hésitera pas à remettre du gaz un peu avant une côte pour une meilleure vitesse commerciale.
Je regrette le manque d’un limitateur de vitesse bien utile dans les bourgs et nous évite d’être en permanence entrain de zieuter le compteur.
Le régulateur de distance de sécurité (j’ai mangé le nom) permet de garder ses distances de sécurité, utile surtout sur les axes interdisant de doubler ou les national très empruntées évitant de bouffer le cul au collègue devant. Il permet de voir la vitesse à lequel le véhicule devant nous avance même en étant désactivé, permettant une meilleure anticipation d’un véhicule circulant à une vitesse bien inférieur à la vôtre.
Comme tous les nouveaux véhicules il dispose de l’avertisseur de franchissement de ligne (me permettant de me rendre compte à quel point je suis mauvais :rire ?) réglable sur plusieurs niveau de sensibilité que je finis toujours par désactiver tellement ça me gonfle de l’entendre biper des fois à tort ou bien a raison.
Ainsi que le freinage d’urgence qui fonctionne plutôt bien malgré quelques fausses alertes (très rares).
L’eco roll fonctionne parfaitement avec le régulateur, il a par contre parfois du mal à s’enclencher quand le régulateur n’est pas activé (le passage au point mort ne se fait pas).

Le retarder hydraulique est d’une efficacité redoutable, muni de 5 plots l’enclenchement de la pédale de frein dans les descentes n’est plus qu’un lointain souvenir.
Il se désaccouple automatiquement par alternance pour éviter que les roues se bloquent (même fonctionnement que l’abs). Autant vous dire que si la chaussé est humide ou que vous avez beaucoup de poids sur l’arrière de la remorque il ne vous sera d’aucune utilité.
Niveau suspension, je suis à lames à l’avant, le confort est correct.
Je trouve la garde sol très juste, effectuant pas mal de livraison de particulier parfois en ville je me suis déjà fait quelques frayeurs sur des trottoirs n’étant pas si haut. Une suspension intégrale aurait rectifié le tir.
On dispose d’une télécommande pour le réglage ou de boutons sur le tableau de bord avec la possibilité de mémoriser 2 postions. Le niveau s’affiche au tableau de bord permettant de savoir précisément ou on en est, très pratique.

Commande de réglage du niveau au tableau de bord..

L’éclairage est entièrement à led et efficace, un très bon point. La commande d’éclairage dispose d’un mode automatique qui fonctionne bien. Il est possible de reglé sa luminosité ou de l’éteindre complètement (ainsi que le poste) sauf l’indicateur de vitesse.
Il est impossible d’allumer le feu de travail sans activer l’éclairage, je trouve ça un peu dommage.

Panneau de commande éclairage

Poste de conduite.
Installer au poste de conduite le volant en cuir est agréable au touché, le réglage du volant offre de multiples possibilité.
Les commandes tombent bien sous la main et son souple à l’utilisation.
2 pare soleil avec prolongateur et un rideau coulissant côté conducteur permette de se protéger des rayons du soleil.

La totalité des rétroviseurs sont électriques au 21ième siècle c’est le minimum, en trifouillant dans les menus on peut même activer leurs dégivrage automatique.
Doté du siège confort chauffant (2 positions), les divers réglages permettent une position agréable pour mon mètre 80.

Le tableau de bord est très complet.
Il dispose d’informations en tout genre relatif à notre charge, la consommation, la tension de la batterie, le poids…
L’autoradio intégre le gps, bluetooth, usb, carte sd, prise aux. Il permet même la lecteur de sms directement dessus mais impossible de répondre via l’autoradio.
La qualité du son est bonne mais pas non plus exceptionnel.
On pourra mémoriser jusqu’à 18 stations autant vous dire que ce n’est pas demain la veille que celui sera encombré.
La réception de la radio est plutôt bonne, fini les recherches de station interminable une fonction permet en un clin d’œil d’accède a l’ensemble des stations que l’on capte dans les environs.
La Bluetooth fonctionne parfaitement, pas de déconnexion intempestive elle permet la connexion de 2 téléphones simultanément.

On dispose d’une commande vocale sur le volant, pour diverses choses comme composer un numéro de téléphone. Force est de constater après quelques tentatives que celle-ci n’est pas au point. J’ai vite abandonnée l’idée de m’en servir, elle se relève très approximative.
Pas d’aiguille pour le niveau d’adblue et de gasoil un affichage numérique.
Il est possible d’incruster 4 informations permanentes au tableau de bord selon les préférences comme par exemple le niveau de gasoil et d’adblue en % qui permet de voir en un coup d’œil ou on en est.

Il dispose de la clim automatique, rien à redire celle-ci est efficace.

Le poste de pilotage

Extérieur.
On dispose de 2 coffres extérieurs à une hauteur convenable pour l’accessibilité, mon jerrycan de 15l y passe tout juste en hauteur. Dans celui coté passage on dispose de quelques outils intégré dans la paroi logé au chausse pied (cric hydraulique, clé…).
Il est impossible d’avoir le coffre côté conducteur ouvert en même temps que le déflecteur tiré.
On dispose de support pour accrocher les flexibles et les prises évitant de les mettre en vrac sur la passerelle.
A l’avant un marche pied se déplie permettant le nettoyage du pare-brise.

 

Passons maintenant du côté de la vie bord.
Le camion possède une clim autonome intégrée, cet été je n’ai pas du tout souffert de la chaleur faut croire qu’elle fonctionne plutôt bien. L’air sort des bouches de ventilations pour des personnes pratiquant le double équipage il faudra je pense plutôt privilégiée une clim en lieu et place du toit ouvrant. Tout le monde sachant que le froid descend, le haut de la cabine reste assez chaud.
Un frigo d’une contenance de 30l avec panel de réglages allant de 10°c a -15°C et une estimation de son autonomie à l’arrêt. Dommage que le couvercle ne tienne pas ouvert.
A cote un tiroir pour mettre divers choses.
Sur la commode centrale 2 tiroirs sont également disposés pour y fourrer les papiers, cartes, atlas. Plus aucune excuse pour les laisser trainer à gauche à droite.

Coté passager une petite table intégrée dans la planche de bord se déplie (en dessous de celle-ci se trouve la boite a fusible), très pratique pour manger.
Le siège est sur strapontin, il dispose tout de même de la possibilité de l’avancer et reculer, un réglage d’inclinaison du dossier et de l’appuie tête. On peut aussi basculer complètement le dossier à plat.
Au-dessus du pare-brise on dispose de 3 placards de rangements. Celui au-dessus du volant dispose d’une prise allume cigare.

Le camion possède 5 prises allume cigare 12v, une 24v et également 3 ports usb pour recharger divers appareil électriques.

Bon appétit

Le lit n’est clairement pas son point fort, la largeur est d’environ 80cm. On peut cependant l’étirer mais l’opération se relève pénible et n’est pas top pour garder son lit fait. J’ai dû le faire 2-3 fois et abandonner l’idée.
On dispose d’une télécommande permettant de contrôler le chauffage, la clim, le réveil… Ainsi qu’un panneau de commande pour l’éclairage. Pas de possibilitée de programmation du chauffage en différée (du a l’adr ???). Lorsque que celui-ci est en fonctionnement une petite lumière verte illuminera la télécommande, un bout de scotch réglera le souci à se demander si les ingénieurs de chez Scania on essayée couchette.
Une lisseuse est disposée de chaque côté du lit inférieur et supérieur.
Grace au fameux système qui permet d’élargir la couchette, on se retrouve avec une barre de fer d’environ 5cm de large à l’extrémité du côté de la paroi.

Rangement couchette

Je regrette aussi l’impossibilité de relever la tête de lit pour bouquiner ou regarder un film.
Je n’ai pas eu l’occasion de tester la couchette supérieure mais au vu de l’épaisseur du matelas celle-ci ne doit être guère confortable.
Une fois la couchette inférieure relevée le lit reste en position haute par le biais de 2 vérins qui le maintienne. Sous la couchette 2 bacs de rangement sont disposé.
Le toit ouvrant électrique vitré est très agréable permettant à la lumière de pénétrée l’habitacle tout rideau tiré le matin au réveil, dispensant nos voisins de nous admirer dans notre tenue d’Adam.

L’opacité des rideaux est moyenne, elles ne satisferont pas les plus exigeants. Les 2 rideaux s’accouple au centre entre eu via une fermeture éclair (bien vu). Un rideau est également disposé pour séparer la couchette de l’habitacle.

Scania non pas fait l’effort de faire une finition sur le plastique du tunnel moteur. Obligeant à garder un tapis, celui d’origine en moquette attrape la moindre saleté.

Conclusion :

C’est un très bon camion, son plus grand défaut pour moi est sa couchette ce qui pourra paraitre paradoxal pour certains.
Même si le S est plus valorisant, il faut avouer que la cabine dans sa version r est amplement suffisante avec ces divers rangements pour partir à la semaine.
Pour les personnes à la recherche de sensations, passez votre chemin la conduite est « aseptisée »

J’ai surement du en oublier mais le principal doit y être.

Ps : dans un souci personnel de discrétion, c’est volontaire de ma part de ne pas divulguer le nom de ma société.

%d blogueurs aiment cette page :