Scania R, Scania S, le jeu des 7 erreurs par Pierre70

Présenté à l’été 2016, le Scania « next gen » est bien connu désormais sur les routes, connu et facilement reconnu avec ces lignes de cabine qui évoquent l’ancienne génération en étant plus modernes.
Par chance je viens de changer de camion en ce début d’année, je passe d’un R 500 dit « de flotte » à un S 500 avec bien plus d’options, je vous propose un petit jeu des sept z’érreurs comme disent les enfants pour les différencier.
Ce camion existe en plein de versions de la benne à ordures ménagères au convoi exceptionnel. Je me suis concentré sur ce que je connais et sur deux versions de cabines, les plus courantes, le tracteur 4×2 série R et S. La cabine R est un peu plus basse que la S, c’est la même cellule mais posée à une hauteur différente sur le châssis. Il existe un G aussi encore plus petit, on en voit moins.

Tout d’abord deux photos d’ensemble pour bien les différencier.

De face on voit que la calandre n’est pas la même, la grille sous le logo est bien plus grande sur le Puisque la cabine est plus haute il faut bien que ça se retrouve quelque part.

Sur le côté on voit que les poignées ne sons pas à la même hauteur sur la portière, la cabine S étant plus haute il y a la place pour un coffre supplémentaire.

Côté passager, grossière erreur du commercial Scania de Besançon, il n’y a pas de trappe d’accès au coffre sur mon R. Il faut passer les objets par la cabine pour les glisser sous la couchette, je n’y mettais donc que des trucs dont je me servais assez peu, comme des sangles par exemple, lol.

Sur le S j’ai la suspension intégrale c’est à dire sur coussins d’air aux quatre roues. Pour l’instant je n’ai fait qu’un millier de kilomètres sur de belles routes avec, je ne trouve pas de différence notable, il faudra voir sur les routes de chèvres que j’emprunte pour livrer. A noter qu’on gagne beaucoup en garde au sol, c’est intéressant sur les chemins quand on fait du camion-cross pour livrer. Entre la suspension à lames et pneumatique, le pare-choc n’est pas le même sous le marche pied. A propos de marche-pied, le S a une marche supplémentaire.

L’avantage de la cabine haute du S c’est que le plancher est plat. Ceci dit la hauteur de cabine du R est suffisante, avec mon petit 1m90 je tiens debout sur le capot. Il est juste impossible de sauter à la corde sinon on se cogne le crâne, ce qui m’arrive assez rarement j’avoue. Vous noterez que Christophe, partant à la retraite, a laissé tout un tapis en skaï, je ne suis pas un grand fan, je trouve ça limite vulgaire, je verrai à l’usage si je le garde.

En conclusion, même motorisation, même châssis pour les deux mais deux niveaux de confort bien différents. Ce n’est qu’une impression mais il me semble que la cabine S est mieux isolée, il y fait moins froid, à confirmer, ou pas. Niveau confort, le S que je viens de toucher à un sommier à lattes contrairement au R, et qu’une seule couchette mais des coffres en plus à la place. Je préfère la couchette pour déposer les blousons et le sac de voyage, les coffres sont vite pleins, tant pis.
Je n’ai pas roulé assez avec ce camion pour en dire plus. Bien sûr quand on roule en Scania il y a toujours une part d’autosatisfaction pour ne pas dire de masturbation mais j’ai adoré rouler avec le R500, on se retrouve dans 300000km pour mes impressions sur le S.

Laisser un commentaire