Volvo Fh4b, le bilan, un an après

Voici déjà un an que j’encombre les routes avec mon FH4B I-Save D13TC pack Fuel qui totalise pratiquement 140.000km. Il est temps de faire le point et de donner mes impressions de ce véhicule.

Tout d’abord, je tiens à préciser que ce n’est pas un Globetrotter XL, et que, non, je ne suis pas puni, c’est à ma demande. Le bon de commande étant réalisé avec mon chef Nico et Benoit le vendeur, j’ai pû point par point faire un camion à ma convenance. J’avais pas été convaincu par l’énorme cabine du XL, ou il y a finalement plus de volume à refroidir, et à rechauffer, et plus il y a de la place, plus on entasse.

C’est donc mon 6e Volvo neuf, le 4e chez Duarig. C’est pas une découverte, j’aime le Volvo. Et celui-ci me conforte dans mon choix. Comme je le dis, c’est probablement le dernier que je choisis, sachant que j’aurai 57 ans quand il sera terminé. A moins que je fasse du rab !?

Caprice de chauffeur privilégié, gaté et chouchou, le camion est gris, c’est bientôt le seul chez nous. Mais ça bien avec la remorque ! C’est le dernier !!! J’aurai bien aimé un attelage rouge intégral ou bleu métal intégral, mais ce sera dans une autre vie.

D’aspect extérieur rien ne le distingue du millard d’autres FH4b Globetrotter sinon les quelques feux posés par Marvin chez Volvo, du travail bien fait puisque j’ai encore pas changé d’ampoule en 1 an. Il a la suspension intégrale, et mis à part le fait que ça peut faire de belles photos le pare choc posé au sol, c’est très pratique dans certains accès à la one again. Il faut juste se souvenir que lorsqu’on descend du camion l’avant levé à fond, le sol est loin de la dernière marche ! Le camion est équipé de 4 coffres exterieurs, 2 gros, 2 petits, c’est parfait.

A propos des marches, elles sont vraiment très bien faites, les semelles accrochent bien, glissades impossibles. La barre de maintient est gainée de cuir, ça fait sport, tu te sens pilote de course une fois au volant. Le volant et la colonne sont réglables independament, le volant est gainé cuir, mais noir, c’est moins salissant que le blanc. On trouve assez vite sa position de pilotage. Seul ombre au tableau, les sièges. On y passe finalement pas mal de temps dessus, et le mélange simili, tissu, n’est pas de mon goût, avec les chaleurs c’est pas agréable du tout de sentir sa peau contre ce truc. J’ai testé des housses bas de gamme, ça va nettement mieux.

L’habitacle est nettement plus insonorisé que mon ancien XL, c’est bluffant. Avec le système I-Save, turbocompoud, les rapports montent souplement à très bas régime, il y a un couple phénoménal qui rend la conduite encore plus souple, ajouté à la suspension intégrale, c’est mieux qu’un bus !!! On fait pas patiner les roues au démarrage, et ça c’est très bien !

Quand on conduit, on se repose et ça prend toute sa saveur ! Le joystic de la boite à vitesse est desormais en option, et c’est bien dommage, sur le mien, il y est. Il y a 3 modes de conduite, qui fonctionnent encore mieux avec le cruise control activé :

– Le mode éco, le camion profite au maximum de l’inertie, et accélère modérement (comme si vous n’écrasiez la pédale aux 3/4 dans une côte), c’est un peu déroutant parfois de se retrouver à decellerer d’un coup à 75 juste avant une descente, surtout quand on est en train de doubler.
– Le mode moyen, quand on est un peu pressé et qu’on veut tenir une moyenne, c’est celui que j’utilise la plupart du temps.
– Le mode « sport » ou là, les éléments se dechainent, c’est plus un camion, c’est une formule 1, les actions bibendum et Michelin grimpent en flêche.

A noter qu’on peut également autoriser la survitesse en descente jusqu’à 10kmh de plus avant que ne se déclanche le retarder, et si on ne prête pas garde, une fois l’I-Roll enclanché, sans le cruise control, on atteind vite des vitesses pour faire la une du journal local. En régle générale, je roule régule à 88, +2kmh dans les descentes, je suis rarement coincé de longues minutes sur la voie de gauche par un collègue (?).

Au final, au bout d’un an, l’ordinateur de bord affiche 29l de conso. Même à la calculette, on doit pas être loin de la vérité, chaque mois je rends ma fiche de gasoil, un coup j’ai réussi une voyage à 24l, un aller retour Benelux pas lourd du tout. Mais un voyage pressé par le massif central, et lourd par la N88 ça fait toujours du 35 litres. A un moment donné, faut nourrir la bête !

Quoi qu’il en soit, avec 1200L de gasoil et 100 d’adblue, je fais largement la semaine.

La conduite est vraiment un plaisir avec ce camion, tenue de cap parfaite, direction souple, plus souple également pour manoeuvrer même chargé lourd à l’avant.

Côté aide à la conduite, mon tracteur est équipé de la tablette Volvo. Invention extraordinaire quand ça ne buggue pas. Le téléphone est relié à ce terminal et quand ça buggue, il n’y a qu’une seule issue : s’arrêter, couper le moteur, couper la batterie et en principe tout remarche (il faut aussi penser à remettre en route le frigo). Sur la tablette, on a le GPS poids lourds, il faut faire très attention avec ça, c’est juste un GPS pratique pour faire Valence Sud-Avignon nord, faut pas lui demander d’aller livrer dans une route vaguement interdite, faute de faire des tours de la terre. Il y a un coaching conducteur, pour faire du 100%, il faut rouler à vide, à 80. Et aussi tout un tas de gadgets dont j’avoue ne m’y être jamais bien interessé. Il y a surtout une caméra à droite, fort utile pour les manoeuvres à contre main dont j’arrive parfois, les bons jours à les réaliser du 1er coup !

Par contre, et malgré tout ces trucs plus ou moins utiles, pas moyen de connaitre son temps de conduite hebdomadaire et à la quatorzaine en temps réel, non, c’est une option ! En 2022, c’est autant utile que des phares ça !!!

A propos de phares, quand j’ai eu le camion neuf, je croyais qu’ils les avaient oublié, mais en fait non, fini les gros phares de FH qui eclairent à peine, place aux petits phares à Led qui éclairent bien. J’ai pas voulu des longues portées d’origine, à la place j’ai eu des oscars old school, parce que hein, faut bien montrer qu’on est pas un lapin de 3 semaines.

La cabine est équipé de deux couchettes. L’une me sert un peu pour dormir, l’autre c’est la penderie, entre les blousons fluos, d’hiver, de mi saison, les parkas, les blousons de ceci et de celà, une côte, une paire pompes de sécu neuves, une vraie garde robe. Les placards au dessus sont moins grands que dans le XL, mais suffisants pour moi, de toutes façons, je suis bordélique, je trouve jamais rien, à tel point que j’achète souvent des trucs en double. Au printemps, je ferai du vide. La console du tableau de bord est la même que sur l’ancien FH4, j’ai remis l’ancienne tablette. Le tiroir pour ranger les papiers ne s’avance pas assez à mon goût et la console du tableau de bord est un peu baclée. Il y a toujours le même frigo, parfait. Le store du parebrise est electrique, ça fait le même bruit que sur les magnums, les rideaux de nuit d’origine sont bien opaques, et je n’ai pas pris l’option du rideau entre la couchette et les sièges. Refroidit par mon exprience du toit ouvrant en verre qui a cassé sur l’ancien, j’ai demandé un toit ouvrant en tôle comme pour les TP.

Au final, je suis assez conquis par ce camion, à la fois dépassé par les concurents comme DAF ou Mercedes d’un point de vue technologique, mais tellement en confiance, même si je trouve que de passer sur la fosse tous les 120.000km c’est trop ! Et si je devais changer de camion demain, je pense que je demanderai la même chose, en XXL peut être !? Rouge Intégral alors et je signe jusqu’à 62 ans !

Laisser un commentaire